Skip to main content

 

La recherche de mots-clés parfaite

Tout ce dont vous avez besoin pour trouver les bons mots clés et les utiliser avec succès


Le problème avec les mots-clés


Dès que vous pensez à l’activité de votre entreprise ou à votre site web, il y a certainement une multitude de mots-clés qui vous viennent à l’esprit. Si seulement vous pouviez positionner votre site dans les tout premiers résultats de recherche de Google sur ces mots-clés, votre chiffre d’affaires et le nombre de vos visiteurs connaîtraient une croissance exponentielle du jour au lendemain ! Malheureusement, vos concurrents travaillent ces expressions depuis très longtemps et ont une longueur d’avance sur vous. Pour sortir de cette impasse, vous n’avez pas besoin d’investissements supplémentaires. Ce qu’il vous faut, c’est une nouvelle approche stratégique reposant sur une meilleure recherche de mots-clés.

Les termes qui vous viennent immédiatement à l’esprit pour décrire votre secteur ou ceux dont se servent vos concurrents sont très certainement pertinents. Mais il existe des techniques plus efficaces et rentables pour trouver davantage de mots-clés susceptibles d’attirer votre cœur de cible.

 

Author of the text Perfect Keyword Research
Je m’appelle Jan Becker-Fochler. J’ai travaillé en tant qu’expert du marketing web pendant plus de 15 ans avant de fonder la plateforme de création de contenu Textbroker. Je suis parvenu à propulser la société au rang d’entreprise internationale et à développer sa notoriété en utilisant uniquement les techniques de génération de trafic SEO et SEM. À ce jour, nous avons livré près de 10 millions de textes optimisés pour les moteurs de recherche à nos clients dans le monde entier. C’est pourquoi nous sommes bien placés pour connaître les clés du succès du contenu ! L’une d’entre elles est sans aucun doute l’utilisation de mots-clés pertinents. Une sélection optimale des expressions stratégiques utilisées par votre audience cible est indispensable pour attirer plus de lecteurs, fidéliser votre clientèle et optimiser les performances de votre site web.

Ce que vous allez lire


Dans cet article, je vais partager avec vous tout ce que nous avons appris au cours de ces 10 dernières années chez Textbroker.

Je vais vous livrer les stratégies utilisées par les professionnels, les meilleures pratiques, les outils gratuits et payants les plus efficaces, mais aussi des astuces secrètes qui vous aideront à mettre en place une recherche et une analyse de mots-clés efficaces.

Si vous…

  1. voulez savoir comment trouver les mots-clés les plus rentables, qui vous garantiront une forte augmentation du trafic
  2. êtes propriétaire d’un site e-commerce que vous envisagez de monétiser ou un webmaster à la recherche d’un tutoriel pour optimiser la visibilité de son blog sur les moteurs de recherche
  3. aimeriez connaître les 100 outils de recherche de mots-clés les plus importants en 2019
  4. voulez éviter les erreurs les plus fréquentes commises lors des recherches de mots-clés
  5. souhaitez trouver une réponse aux questions les plus importantes concernant la recherche de mots-clés

…alors cet article répondra parfaitement à vos besoins. Découvrez sans attendre les meilleures stratégies d’optimisation de mots-clés et consultez notre liste d’outils qui ont fait leurs preuves pour déterminer les expressions les plus compétitives.

Dans ce dossier complet, vous ne trouverez pas uniquement des conseils pour rechercher, optimiser et surveiller les bons mots-clés. Vous apprendrez à utiliser des techniques fiables pour hisser votre site au sommet des classements des moteurs de recherche, comme Google.

Intéressé(e) ? Alors, commençons sans plus tarder !

Chapitre 1 : Les idées reçues au sujet des mots-clés

« L’importance des mots-clés est complètement surestimée ! Personne n’a plus besoin de rechercher des mots-clés ! Les mots-clés ne servent plus à rien ! »

Désormais, il est courant d’entendre que les mots-clés n’ont plus aucune importance et qu’il n’est plus nécessaire de les utiliser pour son SEO. Pour certaines personnes, Google est aujourd’hui suffisamment « intelligent » pour identifier la nature des contenus. Il est donc devenu inutile d’optimiser son site sur des requêtes données. Cette nouvelle approche consiste à optimiser des contenus de haute qualité… et à laisser Google s’occuper du reste. Mais faut-il s’y fier ?

 

 

Faut-il proclamer la « mort des mots-clés » ?

 

Il est difficile de trancher au premier abord.
Examinons plutôt les faits.

 

Ce que nous savons de source sûre :
Les moteurs de recherche sont devenus plus intelligents. Aujourd’hui, Google s’appuie sur une multitude de facteurs de classement et déploie des méthodes beaucoup plus perfectionnées qu’auparavant pour analyser le contenu d’un site web. Les modifications d’algorithmes, telles que Panda ou Penguin, et l’intégration de procédés issus de l’intelligence artificielle, comme RankBrain, permettent à Google de déterminer le contenu et la qualité d’une page web avec précision. La création de textes performants, incluant la recherche d’informations et l’édition optimale des contenus, est devenue une tâche complexe. Dans ce contexte, l’idée de privilégier le sujet plutôt que les mots-clés prend tout son sens.

Le Journal du net a dressé une liste intéressante des facteurs qui améliorent et qui nuisent le plus au classement dans les moteurs de recherche.

Mais :
Les moteurs de recherche ont toujours besoin d’expressions spécifiques pour définir le contenu d’un site web.

Et plus important encore :
Les requêtes utilisées par les internautes qui effectuent des recherches sur le web fournissent des indications extrêmement importantes sur leurs besoins et leurs intentions. Sans l’analyse de mots-clés, vous ne savez rien ou presque sur vos visiteurs !

En négligeant la recherche de mots-clés,
vous passez à côté d’un incroyable potentiel.


Vous voulez plus de lecteurs, plus de clients satisfaits, un site plus performant et une croissance plus rapide ? Une recherche de mots-clés efficace peut devenir le moteur de votre développement. Les requêtes des utilisateurs constituent une véritable passerelle entre votre société et vos futurs clients.

Chez Textbroker, nous nous attachons à proposer des contenus de qualité depuis 14 ans. Grâce aux projets que nous avons gérés, nous avons beaucoup appris sur la recherche de mots-clés. Après des centaines de milliers de textes générés par le biais de notre plateforme, nous pouvons affirmer sans crainte que cet aspect reste extrêmement important.

Une analyse approfondie est rapidement rentabilisée : elle peut contribuer à augmenter l’attractivité de votre site pour vos lecteurs mais aussi pour les moteurs de recherche et, finalement, pour vous-même.

Si vous voulez savoir comment trouver les expressions les plus adaptées pour enrichir votre contenu et démultiplier votre trafic potentiel, commencez toujours par optimiser votre méthode d’analyse de mots-clés.

 
Vous cherchez à obtenir des contenusqui ciblent vos utilisateurs ?

Grâce à notre réseau de plus de 100 000 auteurs, nous pouvons prendre en charge n’importe quel projet de contenu.

 

Inscrivez-vous gratuitement

 

Pourquoi l’analyse de mots-clés est-elle si importante ?

La recherche d’expressions stratégiques devrait faire partie de vos tâches quotidiennes. Tant que les utilisateurs sont amenés à verbaliser leur recherche sur Internet en utilisant des requêtes, celles-ci doivent nécessairement être intégrées à vos contenus.

Pourquoi se concentrer sur les mots-clés ?

 

 

1. Google utilise (encore) le contenu textuel d’une page pour l’associer à une requête donnée.

Matt Cutts a décrit clairement ce processus dans l’une de ses anciennes vidéos.

Même si les mots-clés exacts sont de moins en moins importants aujourd’hui et si les recherches ont évolué, il existe toujours un lien clair entre l’utilisation de termes de recherche pertinents et un bon positionnement dans les pages de résultats des moteurs de recherche.

La dernière étude en anglais publiée par Searchmetrics sur les facteurs de classement démontre une indéniable corrélation entre les mots-clés présents sur une page et son positionnement.

 

2. Les internautes utilisent le web et les moteurs de recherche pour répondre à des besoins spécifiques :

Informations, conseils, achats, etc. En analysant les requêtes de vos visiteurs, vous pouvez déceler leurs objectifs et leurs intentions. Examiner de manière approfondie ces mots-clés vous permet non seulement d’anticiper les besoins de vos clients, mais également de comprendre leur façon de penser et d’agir. Vous découvrirez les facteurs susceptibles de déclencher leur prise de décision et vous pourrez résoudre plus facilement les problèmes qu’ils rencontrent. En résumé, les requêtes de recherche fournissent des informations précieuses et détaillées qui vous aideront à créer un contenu utile et intéressant à destination de votre public cible.

 

 

Sans mots-clés,
rien de tout cela n’est possible.

La recherche de mots-clés a deux objectifs principaux :

1. Découvrir les sujets et les termes qui vous offrent le meilleur potentiel de trafic, de clients, de lecteurs et/ou de revenus.
2. Comprendre ce que veulent vraiment vos utilisateurs et vous aider à répondre à leurs attentes.

Un bon contenu devrait toujours être étayé par une recherche approfondie de mots-clés. Cependant, les éléments que vous devriez considérer en matière de correspondances de mots-clés ont quelque peu changé ces dernières années.

Chapitre 2 : À quoi ressemblent les bons mots-clés ?

 


À l’heure actuelle, vous devez être prêt à fournir un peu plus d’efforts pour rechercher et optimiser des mots-clés. En effet, il ne suffit plus de sélectionner les termes comportant le plus grand volume de recherche, avant de les intégrer dans le contenu de vos pages le plus souvent possible. Il est vrai que le travail d’analyse est devenu plus fastidieux, mais ce guide a pour vocation de vous simplifier la tâche. Étape après étape, nous vous présenterons les meilleures méthodes, les outils les plus efficaces et les astuces qui ont fait leurs preuves pour propulser vos mots-clés à des kilomètres de vos concurrents. Finalement, la recherche d’expressions stratégiques vous offrira des résultats à peu de frais et constituera un excellent investissement pour votre entreprise.

Vous pouvez optimiser avec succès les contenus de votre site en couvrant chaque sujet de manière approfondie et orientée vers l’utilisateur. Choisir des mots-clés appropriés permet aux visiteurs et à Google de mieux cerner les objectifs et les thématiques de vos pages. Cependant, comme l’a récemment confirmé John Mueller, un membre de l’équipe de Google, le keyword stuffing (signifiant littéralement « bourrage de mots-clés ») reste une pratique à proscrire.

Néanmoins, les lecteurs et les moteurs de recherche doivent pouvoir déceler facilement les termes les plus significatifs et les plus importants dans chacune de vos pages. Pour trouver des mots-clés appropriés, vous devriez prendre en compte les critères suivants :

Le sujet et la pertinence de la page

En substance, chaque mot-clé doit correspondre au thème de votre site. Les moteurs de recherche analysent les pages pour établir des correspondances entre les contenus et les requêtes. Si votre page ne contient pas les expressions associées fréquemment à votre activité, elle n’apparaîtra pas dans les SERP, c’est-à-dire les pages de résultats des moteurs de recherche. Par exemple, un article sur les chatons ne sera jamais classé efficacement sur la requête « appareil photos », même si ce sujet apparaît clairement dans le contenu.

Le contexte de votre présence globale en ligne est également très important. C’est logique : même avec un grand nombre d’occurrences du mot-clé « chiots », un site web de photographie aura beaucoup plus de difficultés à se positionner sur cette requête par rapport à un portail spécialisé dans les animaux de compagnie !

Les besoins de l’utilisateur

Gardez toujours à l’esprit le point de vue de l’utilisateur lorsque vous procédez à la sélection de vos mots-clés. Recherchez les termes adéquats en vous mettant dans la peau de l’internaute. Souhaite-t-il obtenir des informations ou acheter un produit ? Quels problèmes rencontre-t-il sur votre site ? Vous pouvez vous fier aux requêtes de recherche pour obtenir des réponses à ces questions.

L’une des premières étapes de votre travail consiste à analyser les mots-clés qui ont amené les utilisateurs à visiter votre site. Vous pourrez alors vérifier l’utilisateur : sa requête est-elle orientée vers la recherche d’informations (comment ?), la navigation (où ?) ou la transaction (mode achat immédiat) ? Par exemple, le mot-clé « achat chaussures », suggère explicitement une intention d’achat. En revanche, le groupe de mots « chaussures de course » est plus ambigu, car il peut suggérer une intention transactionnelle ou un simple besoin d’informations. C’est pourquoi vous devez définir le type de contenu attendu par l’internaute pour chaque mot-clé ou groupe de mots-clés.

idees-marketing-contenu

Bon à savoir :

Google lui-même peut vous montrer l’intention cachée derrière la requête d’un utilisateur. Entrez le mot-clé souhaité sur Google. Si vous observez uniquement des sites e-commerce ou des landing pages commerciales dans les premiers résultats, vous pouvez en déduire que Google associe ce mot-clé a une intention d’achat. Au contraire, si des guides ou des articles informatifs issus de Wikipedia s’affichent, le mot-clé est davantage orienté vers la recherche d’informations. Vous pourrez donc concevoir votre contenu en fonction de ces objectifs respectifs.

D’autre part, la recherche vocale offre des perspectives intéressantes. Un nombre croissant de questions courantes peut désormais être résolu grâce à ces requêtes : il vous suffit de puiser dans cette intarissable source d’informations pour comprendre ce que vos lecteurs attendent.


Les derniers rapports montrent que la recherche vocale gagne de plus en plus en popularité.
Jérémie Politi a proposé des axes de réflexion intéressants sur la recherche vocale dans un article publié sur le blog de SEMrush.

La pertinence pour les conversions

Un simple détail peut faire toute la différence. Par conséquent, veillez à sélectionner des mots-clés pertinents pour les conversions. Bien souvent, vous pouvez rencontrer des variantes linguistiques qui génèrent des volumes de recherche variables. Beaucoup de termes sont trop génériques, tandis que d’autres sont au contraire trop ciblés. Par exemple, « louer une voiture » génère beaucoup plus de requêtes que «louer véhicule ». On peut également remarquer que « location bmw » est une requête beaucoup plus spécifique.

 

 

La distinction entre les mots-clés de longue traîne (Short-Head en anglais), de moyenne traîne (Mid-Tail) et de longue traîne (Long-Tail) joue un rôle fondamental. Le nombre de mots ou d’expressions contenus dans une requête et le degré de précision de ces termes ont une influence sur les volumes de recherche et l’indice de concurrence. Les termes les plus courts génèrent des volumes de recherche plus importants, mais la concurrence est également beaucoup plus rude et les taux de conversion sont généralement plus bas. Chaque typologie de mot-clé possède ses avantages et ses inconvénients, mais il est souvent préférable de se concentrer sur les requêtes de longue traîne, en particulier lorsque la concurrence est plus importante.

 

Comparaison des mots-clés « sandales », « acheter sandales pas chères » et « où acheter sandales à sangles noires pas chères » selon la longueur de leur traîne.

La pertinence pour les publics cibles

Les mots-clés doivent être orientés vers l’utilisateur. Vous devrez donc non seulement prendre en compte les besoins de vos visiteurs, mais également leur situation. Les points suivants requièrent une attention particulière :

  • Les références locales : la situation géographique de l’internaute est un facteur très important, notamment parce que les requêtes mobiles dépassent désormais le nombre de requêtes desktop. Déterminez si les mots-clés comportant une géolocalisation sont pertinents pour votre activité et vos utilisateurs. Par exemple, si vous êtes gérant d’un café à Paris, insistez sur les indications de lieu pour informer vos clients et orienter votre site web. Ne commettez jamais l’erreur de sous-estimer la puissance du référencement local.

  • Les références temporelles : à quel moment vos mots-clés sont-ils recherchés ? Assurez-vous de prendre en compte les fluctuations saisonnières en utilisant des termes de recherche appropriés. Par exemple, des mots-clés différents peuvent être utilisés par les internautes en hiver ou au printemps.

  • La tonalité : vos utilisateurs peuvent utiliser des formes linguistiques variées en fonction de leur horizon culturel. L’emploi d’expressions locales (le terme chocolatine est utilisé dans le Sud-ouest de la France, tandis que l’on parle de « pain au chocolat » dans d’autres régions) ou de synonymes (grippe versus influenza) dépend de votre public cible. Votre sélection de mots-clés doit refléter la tonalité utilisée par vos utilisateurs.

idees-marketing-contenu

Conseil pratique :

Vous pouvez établir une cartographie du parcours client qui vous aidera à proposer le bon contenu à chaque étape.

Les relations sémantiques

Google parvient aujourd’hui à proposer des résultats de recherche plus pertinents, même lorsque vous utilisez des synonymes ou des variantes de mots-clés. Parallèlement, les porte-paroles du moteur de recherche ne cessent de répéter que les textes doivent être rédigés le plus naturellement possible, sans qu’il soit nécessaire de choisir des synonymes ou des déclinaisons. Néanmoins, il est indispensable de prendre en compte ces termes lorsque vous effectuez des recherches de mots-clés.

  • Synonymes : en recherchant des synonymes de vos mots-clés, vous saurez quelles expressions ont le plus grand potentiel. Mais cette démarche présente un autre intérêt : intégrer des synonymes dans votre contenu rendra vos textes plus agréables à lire. Des outils comme synonymes.com peuvent vous aider à varier votre vocabulaire.

  • Déclinaisons : les mots-clés ne doivent plus nécessairement apparaître sous une seule forme. L’ordre importe peu : que vous employiez l’expression « acheter des textes sur Internet » ou « des textes achetés sur Internet », vous obtiendrez des résultats identiques. Les moteurs de recherche n’indexent pas les contenus en fonction des expressions exactes. Les variations facilitent la lecture sans impacter votre référencement.

idees-marketing-contenu

Conseil pratique :

De temps à autres, il est recommandé d’utiliser la formulation exacte du mot-clé. Vérifiez quelles sont les variantes des expressions les plus pertinentes et n’hésitez pas à les intégrer à votre analyse.

Vous pouvez également utiliser l’outil keywordtool.io pour obtenir des idées de déclinaisons.


  • Termes sémantiquement liés : pour renforcer l’efficacité de vos contenus informatifs, vous devez proposer un sujet général en choisissant les termes associés les plus importants. De cette manière, vous répondrez davantage aux attentes de votre public cible tout en créant des contenus à haute valeur ajoutée pour les moteurs de recherche. Difficile d’aborder un article sur Boris Becker sans évoquer le tennis et le sport, de manière générale. Mais en mentionnant d’autres joueurs populaires, comme Novak Djokovic ou Roger Federer, vous bénéficierez certainement d’un surcroît de visibilité. Grâce aux techniques telles que l’analyse WDF*IDF ou l’analyse sémantique latente, vous trouverez les termes appropriés.

 

 

SEA ou SEO

Quel est le but de votre recherche de mots-clés ? Il est important de différencier les termes de recherche que vous souhaitez utiliser pour le SEA et ceux qui conviennent davantage au SEO. Même si de nombreux mots-clés sont destinés à une utilisation publicitaire, les résultats de recherche organiques répondent à la plupart des requêtes de vos utilisateurs.

 
Vous cherchez un rédacteur compétent ?Nos rédacteurs attendent de rédiger vos contenus avec vos mots-clés choisis

Rejoignez maintenant plus de 80 000 clients dans le monde qui utilisent Textbroker pour produire leurs contenus.

 

Inscrivez-vous gratuitement

 

Chapitre 3 : Comment mettre en place
une recherche de mots-clés ?

 


Etape 1

Collectez les données

D’abord, rassemblez autant d’expressions et d’idées de mots-clés que possible. Ensuite, vous pourrez trier ces termes et effectuer des regroupements. Il existe plusieurs manières de collecter des données :

1. Pensez par vous-même

Utilisez vos propres ressources : vos idées et votre instinct sont les moteurs qui vous aideront à trouver des mots-clés adaptés. Pour y parvenir, posez-vous quelques questions essentielles :

  • Quelles sont les attentes de mes visiteurs ?
  • Quels sont leurs problèmes et leurs besoins ?
  • Quelles sont leurs intentions de recherche ?

Analysez vos réponses pour extraire vos premiers mots-clés.
Nous allons maintenant retracer tout le processus de recherche en prenant pour exemple un site e-commerce spécialisé dans le matériel de randonnée (cf. les captures d’écran réalisées).

 

 

Voici un exemple de résultats après un premier remue-méninge rapide.

2. Utilisez vos outils d’analyse

Les données récoltées durant la première phase de votre travail peuvent être exploitées à travers le recours aux outils d’analyse appropriés. Ces derniers vous aideront à évaluer les mots-clés employés par vos visiteurs. Les outils de référencement comme ahrefs ou Searchmetrics peuvent être utiles. Google Search Console (accessible gratuitement) vous permet de retrouver facilement la quasi-totalité des mots-clés saisis par les usagers de votre site.

Vous pouvez rassembler certaines informations importantes obtenues grâce à ces données, qui seront ensuite utilisées comme base de vos futures recherches. Par exemple :

  • Quelles sont les expressions employées par les internautes pour effectuer des recherches ?
  • À quoi pensent-ils ?
  • Qu’est-ce qui a influencé leur démarche ?
  • Quel problème souhaitent-ils résoudre ?

Les données de Search Console concernant les mots-clés entrants contiennent également des informations importantes relatives à vos produits ou à votre entreprise. Par exemple :

  • Les utilisateurs ont-ils déjà entendu parler de votre site ou de vos produits ?
  • Visitent-ils votre site pour la première fois ?
  • Existe-t-il plusieurs types de requêtes associés à votre nom de marque?
  • Quels problèmes vos clients rencontrent-ils avec vos produits ?
  • Pouvez-vous résoudre ces problèmes grâce à un contenu approprié ?

 

3. Échangez avec ceux qui sont au cœur de l’action

Votre équipe de SAV et vos commerciaux sont confrontés quotidiennement aux problèmes et aux attentes de vos clients. Même s’ils ne sont pas nécessairement des experts en marketing en ligne, leur opinion est très précieuse. Alors, n’hésitez pas à vous fier à leur point de vue. En vous fondant sur les informations récoltées, vous pourrez créer une liste de besoins et de problématiques, qu’il sera facile de traduire par une liste de mots-clés.

Les salariés de vos équipes commerciales et de votre service clients communiquent directement avec les utilisateurs. C’est pourquoi ils peuvent améliorer votre connaissance des besoins de vos utilisateurs.

 

Exemples de problèmes d’utilisateurs

Avez-vous déjà utilisé des Personas à des fins marketing ? Dans ce cas, vous pouvez également vous inspirer de ce travail pour trouver d’autres mots-clés. Examinez attentivement les groupes cibles que vous avez identifiés et déterminez les attentes spécifiques de chaque catégorie de clients.

4. Effectuez des recherches sur Internet

Le web contient une immense quantité d’informations. Examinez attentivement le discours portant sur votre secteur d’activité, les questions que vos utilisateurs se posent et leurs sujets de prédilection. Ces données pourront, là encore, être traduites en mots-clés.

Voici les principaux portails ou sites dont vous pouvez vous servir pour effectuer vos recherches sur le web :

 

Des informations importantes peuvent souvent être récoltées sur les forums et les wikis.


  • Les wikis : Wikipedia et ses homologues constituent un bon point de départ pour rechercher des mots-clés. Examinez les articles portant sur les thématiques que vous avez sélectionnées et explorez les liens d’approfondissement pour obtenir de nouvelles idées de mots-clés.
    L’outil wikimindmap peut être téléchargé gratuitement pour générer une représentation visuelle claire des données extraites d’un article de Wikipedia.

  • Les forums : ils sont utilisés par les internautes pour échanger des informations sur presque tous les sujets. Vous y trouverez des informations extrêmement utiles pour générer des requêtes capables de répondre aux interrogations de votre audience cible.

  • Les sites de questions/réponses : des plateformes comme Answerthepublic.com ou Quora sont de véritables mines d’or pour trouver des idées de mots-clés. Saisissez simplement des termes relatifs à votre activité et accédez aux contenus publiés par les utilisateurs.

 

Prenez note de vos découvertes pour les traduire en mots-clés.

Les données issues de wikimindmap ou des pages de forum peuvent vous aider à obtenir une vue d’ensemble des problématiques rencontrées par vos utilisateurs et des requêtes correspondantes.

 

 

5. Étudiez vos concurrents

Vous savez certainement qui sont vos concurrents. Avez-vous parcouru leur site web minutieusement ? Notez les mots-clés sur lesquels ils sont positionnés, ainsi que toutes les expressions qu’ils utilisent et auxquelles vous n’avez peut-être pas pensé.

Vous pouvez utiliser des outils comme ahrefs afin d’obtenir une vue d’ensemble des mots-clés utilisés par vos concurrents et de leur thématique cible.

Vous pourrez difficilement trouver un logiciel gratuit pour réaliser un benchmark de mots-clés, même si certains éditeurs, à l’instar de SEMrush, offrent un nombre limité de requêtes en accès gratuit. Lorsque vous aurez épuisé le volume de recherche autorisé, vous pourrez tout de même analyser les balises méta de vos concurrents pour trouver des idées de mots-clés. Celles-ci contiennent généralement les expressions sur lesquelles ils souhaitent se positionner. Les mots-clés les plus importants se trouvent souvent dans le code HTML d’une page auquel vous pouvez accéder avec un clic droit.

Une autre alternative consiste à utiliser l’analyse de densité de mots-clés des sites concurrents pour extraire les termes les plus souvent utilisés. Les outils alyze ou outils-referencement.com vous simplifieront la tâche : saisissez simplement l’URL du site à auditer pour afficher la liste des expressions redondantes.

Si vous ne connaissez pas vos concurrents positionnés sur les termes stratégiques liés à votre activité, il suffit d’observer les sites les plus visibles sur les pages de résultats de recherche de Google. Il ne vous restera plus qu’à explorer leurs pages pour enrichir votre liste.

 

 

6. Ordonnez vos informations

En vous servant des données que vous avez précédemment collectées, vous pouvez dès maintenant créer votre premier ensemble de mots-clés en regroupant toutes les requêtes de recherche sous la forme d’une liste unique (travaillez de préférence sur un tableur Excel).

 

 

Deuxieme etape

Utilisez des outils pour enrichir votre liste de mots-clés

À ce stade, les logiciels tels que Google Keyword Planner vous permettront de développer vos mots-clés et de trouver des combinaisons sémantiques intéressantes. En procédant de la sorte, vous pourrez démultiplier la portée de votre liste.

Générateur de mots-clés

Le générateur de mots-clés de Google AdWords vous donne accès à de nouvelles idées de mots-clés, classés par indice de concurrence et volume de recherche. Pour l’utiliser, saisissez simplement des groupes de mots pertinents. Vous obtiendrez les requêtes correspondantes.

 

 

 

Autres outils

Si vous ne possédez pas de compte AdWords, vous pouvez utiliser des plateformes alternatives, telles que Ubersuggest et keywordtool.io, ou vous servir des suggestions de recherche qui apparaissent lorsque vous saisissez un mot-clé dans Google. Ubersuggest propose principalement des variantes de longue traîne. Les déclinaisons sémantiques ont une portée limitée, mais elles peuvent néanmoins vous aider à trouver d’autres termes. Utilisés ensemble, ces outils constituent une alternative gratuite intéressante pour effectuer un travail de recherche de mots-clés.

 

Ne vous contentez pas d’enrichir votre liste : un minimum de réflexion est nécessaire pour organiser et trier les termes de recherche en éludant ceux qui n’ont pas de sens. Faites également très attention aux mots-clés de courte traîne, trop concurrentiels. Vous gagnerez parfois à les remplacer par des expressions de moyenne traîne ou de longue traîne.

Analysez et sélectionnez vos mots-clés

La collecte des mots-clés était l’étape la plus simple de votre travail. Vous devez maintenant avoir en votre possession une liste de termes de recherche à la fois dense et complexe. Il est donc indispensable de faire des choix judicieux, en se fondant sur sa capacité d’analyse.

Commencez par éliminer tous les doublons résultant de l’utilisation concomitante de plusieurs outils. Vous pourrez ensuite réaliser un tri pertinent en vous aidant d’outils spécifiques, comme le générateur de mots-clés de Google : Google Keyword Planner.

 

L’analyse de mots-clés avec Google Keyword Planner

Même s’il existe une grande variété d’outils de référencement disponibles, ceux proposés par Google sont des références en ce qui concerne l’optimisation pour les moteurs de recherche. La question de savoir si les données générées sont plus fiables, plus complètes ou plus qualitatives que celles d’autres outils reste controversée.

Google Keyword Planner reste l’un des outils les plus utilisés pour trouver des mots-clés. Bien qu’il ait été créé pour le SEA, il donne accès à une kyrielle d’informations utiles pour le SEO. Toutefois, Google restreint ces données la plupart du temps.

Après avoir analysé les volumes de recherche, les impressions et les clics générés par les mots-clés de votre liste, vous disposerez de toutes les clés pour effectuer un tri optimal, qui simplifiera vos futures analyses et réduira considérablement vos efforts.

 

 

Liste de mots-clés complète après analyse avec Google Keyword Planner.

 

 

Pour parvenir à cet objectif, commencez par supprimer toutes les informations superflues. Conservez les données relatives au volume de recherche mensuel, à la concurrence et aux impressions estimées. Les prévisions concernant le nombre de clics et le CTR peuvent également être utiles.

Triez la liste en fonction du volume de requête ou des impressions mensuelles, puis supprimez les mots-clés ne générant aucun volume de recherche ou aucune impression.

Pour plus d’options de recherche de mots-clés et d’outils, vous pouvez utiliser ahrefs ou Searchmetrics au lieu du générateur de mots-clés de Google.

Etape 4

Effectuez des regroupements et des priorités

Après avoir réalisé cette étape, vous pourrez facilement trier vos mots-clés en fonction du volume de recherche généré ou de l’indice de concurrence.

 

1. Vérifiez la pertinence

Comme toujours, ne prenez jamais pour argent comptant les données fournies par les outils. Ces derniers peuvent orienter votre réflexion, sans vous dispenser d’analyser et d’adapter les résultats obtenus en fonction de vos critères de recherche. Voici un rappel des caractéristiques propres aux bons mots-clés :

 

  • Pertinence du sujet : le mot-clé doit être pertinent pour votre site web ou correspondre à la thématique de votre contenu.

  • Pertinence de la conversion : pensez à varier les mots-clés de courte traîne, de moyenne traîne et de longue traîne en choisissant des expressions pertinentes pour votre activité.

  • Orientation vers les besoins des utilisateurs : les termes de recherche correspondent-ils aux besoins de vos visiteurs ? Un usager peut vous indiquer les informations qu’il attend de trouver sur votre site par le biais de ses requêtes.

  • Pertinence pour le groupe cible : vérifiez si les mots-clés ont une référence locale et/ou temporelle et si la tonalité correspond bien à celle employée par votre groupe cible.

  • Déclinaisons et synonymes : n’oubliez pas que vous devez conserver les variantes de vos mots-clés principaux (synonymes et termes connexes). Vous devez également choisir des expressions similaires pour varier votre vocabulaire, comme « acheter des textes sur Internet » et « achat de textes sur Internet ». Nous évoquerons cette question spécifique plus tard.

 

Supprimez tous les termes superflus en vous fondant sur ces critères. Une fois ce dernier tri effectué, il ne vous restera plus que des mots-clés, des variantes et des synonymes correspondant à votre groupe cible et à votre site web, susceptibles de répondre réellement aux besoins de vos utilisateurs.

 

 

2. Résumez

Examinez vos sous-catégories et regroupez tous les mots-clés et leurs variantes qui couvrent un sujet commun. Ainsi, vous obtiendrez plusieurs groupes idéalement composés d’expressions, de synonymes et de requêtes de courte traîne, moyenne traîne et de longue traîne.

 

 

3. Éliminez les doublons en utilisant Google

L’étape suivante consiste à vérifier si vos mots-clés sont bien uniques, afin de vous concentrer sur les requêtes les plus importantes.

Utilisez Google pour tester les mots-clés très similaires dans chaque groupe. Si le moteur de recherche affiche des pages de résultats très différentes, vous devez conserver chaque expression. Dans le cas contraire, Google considère les deux mots-clés comme synonymes : vous pouvez donc vous concentrer sur celui qui possède le meilleur score en ce qui concerne le volume de recherche et les impressions. Conservez tout de même le second terme dans un coin de votre liste.

 

 

4. Vérifiez la concurrence avec Google

Le niveau de concurrence est un critère utile pour affiner votre tri. Vous ne pouvez pas uniquement vous fier aux données fournies par le générateur de mots-clés de Google car c’est un outil qui est conçu pour le SEA. Il donne tout au plus une indication relative à la compétitivité d’un mot-clé dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Saisissez un à un les expressions de votre liste dans Google. Il est vrai que cette démarche est un peu fastidieuse, mais elle en vaut la peine ! Les résultats vous permettront d’établir avec fiabilité le niveau de concurrence de chaque mot-clé.

Quels types de pages sont positionnés ? S’agit-il de posts de forum ou de sites web contenant peu de contenus, généralement plus faciles à dépasser ? Est-ce que les meilleures positions sont occupées par des articles d’autorité, ayant reçu de nombreux backlinks et « likes » ? Essayez-vous de supplanter la fiche produit d’un site de e-commerce ? Le challenge n’est alors plus le même !

Dressez un top 10 des sites positionnés pour chaque mot-clé et vérifiez les points suivants en analysant les résultats de la recherche :

  • De quelle manière le contenu des pages répond-il aux besoins des utilisateurs? Comble-t-il toutes ses attentes ? Aide-t-il à résoudre le problème exprimé dans sa requête ?

  • Le contenu est-il exhaustif en termes de nombre de mots, d’occurrences de mots-clés et de recours aux médias ? Le nombre de mots et la densité des mots-clés peuvent être déterminés à l’aide de l’outil WDF*IDF ou manuellement dans Word.

  • Combien de backlinks et de signaux sociaux la page possède-t-elle ? Ces données sont facilement accessibles grâce à des outils tels que BuzzSumo.

  • Quelle est l’autorité de la page et du domaine ? La barre d’outil de Moz permet d’afficher directement cet indice dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Plus la concurrence est forte, plus il sera difficile de se positionner.

  • Quelles sont les caractéristiques propres au design ? S’agit-il d’un article de haute qualité ? Le contenu est-il bien structuré ?

À l’issue de cette analyse, posez-vous ces quelques questions : puis-je faire mieux ? Puis-je proposer à mes utilisateurs un contenu plus intéressant, plus utile et plus approprié ? Dans quelle mesure est-il possible de se positionner dans le top 10 des résultats de recherche pour ce mot-clé ?

En fonction des réponses obtenues, vous pourrez attribuer une note à chaque mot-clé : ajoutez trois points lorsque les objectifs vous semblent faciles à atteindre et un seul point s’il est presque impossible de créer un meilleur contenu.

 

Mise en garde concernant le Knowledge Graph

N’oubliez pas que lorsque vous effectuez une analyse de concurrence de vos mots-clés, vous devez prendre en compte le Knowledge Graph de Google. Les termes couverts par Google sont particulièrement compétitifs et il vous sera très difficile d’obtenir un bon positionnement dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Lorsque Google répond directement à la requête de l’internaute en mettant en avant un contenu ciblé de haute qualité, ce dernier n’a plus besoin d’explorer les autres sites situés sur la page de recherche.

5. Évaluez et hiérarchisez vos mots-clés

Après toutes ces analyses, vous pouvez enfin évaluer vos mots-clés en fonction des données que vous avez collectées et intégrer un système de classement à votre tableur. Parcourez votre liste et attribuez une valeur à chaque expression en fonction de vos critères. Vous pouvez utiliser un système de notation simple et efficace, allant d’un à trois points. Pour déterminer une note pertinente, vous pouvez vous servir des critères suivants :

  • Volume de recherche ou impressions
  • Caractère unique du mot-clé
  • Clics potentiels générés
  • Données sur la concurrence fournies par AdWords (même si elles sont conçues pour le SEA) et à partir de votre propre analyse.

Dans chaque groupe, triez les mots-clés selon le nombre de points attribués. Ce classement vous aidera à déterminer quels termes doivent impérativement figurer dans vos contenus. Vous pouvez utiliser les termes ayant obtenu les scores les plus élevés comme mots-clés principaux.

idees-marketing-contenu

Attention !

Essayez d’anticiper les effets de cannibalisation possibles avec des mots-clés ou des pages figurant déjà sur votre site. Si vous avez déjà travaillé certains mots-clés, il est préférable de développer ou d’optimiser les contenus existants.

Combien de points dois-je attribuer et à quel moment ?

Au-delà du volume de recherche, des impressions ou des clics, l’évaluation des mots-clés repose sur différents facteurs. Votre secteur d’activité et la popularité du sujet que vous abordez devraient être considérés. La longueur du mot-clé a également son importance – les mots-clés de longue traîne ont généralement un faible volume de recherche, mais également un indice de concurrence plus faible. En fin de compte, vous devez utiliser votre instinct pour trancher entre le potentiel d’une expression et le volume de recherche qu’elle génère.

Le système de points présenté ici vise justement à compenser les différences entre les mots-clés qui génèrent un volume de recherche élevé et les mots-clés de longue traîne. Toutefois, en principe, plus le volume de recherche est élevé, plus l’expression est rentable. Dans notre exemple, nous avons attribué 3 points à un terme générant 1 000 impressions, 1 000 requêtes de recherche, 200 clics et un indice de concurrence AdWords inférieur à 0,3.

6. Priorisez vos groupes de mots-clés

La dernière étape de votre travail consiste à hiérarchiser les groupes de mots-clés pour déterminer les expressions à utiliser prioritairement dans vos contenus afin de répondre aux besoins des utilisateurs.

Commencez par trier les groupes en fonction du volume total de recherche généré (un simple calcul suffit) et de leur indice de concurrence. Ensuite, essayez de faire ressortir les groupes d’expressions qui répondent aux besoins les plus urgents de vos utilisateurs :

  • Quel est le contenu qui vous semble prioritaire ?
  • De quel contenu vos clients ont-ils besoin pour interagir avec votre entreprise ?
  • Quel est le potentiel de trafic de ce groupe de mots-clés ?
  • Quel est l’indice de concurrence de ce même groupe ?
  • Comment estimez-vous l’effort requis et quels résultats pouvez-vous attendre ?
  • Quel type de retour sur investissement est-il possible d’obtenir avec ce groupe de mots-clés? Quel type de profit apportera-t-il ?

Les groupes de mots-clés constituent la base de votre contenu. Vous disposez maintenant d’une base solide pour vous concentrer sur la création de contenu.

Etape-cinq

Trouvez des idées de sujets

Votre objectif consiste à déployer vos mots-clés dans des contenus web attractifs, d’une longueur appropriée et répondant aux besoins des utilisateurs. En premier lieu, déterminez la nature de votre contenu : transactionnel, informatif (approfondi ou plus superficiel) ou pour la navigation. Commencez ensuite à réfléchir aux sujets les plus adaptés à vos enjeux.

Google Trends peut vous indiquer si le sujet que vous avez choisi présente un réel potentiel. Saisissez un mot-clé pour vérifier les tendances liées à votre thématique et anticiper l’intérêt des internautes.

Quels sont les meilleurs types de contenus ?


Il existe trois principaux types de contenus – informatif, transactionnel et de navigation – utilisés pour répondre à plusieurs variétés de requêtes. C’est pourquoi vous devez vous conformer au type de contenu correspondant aux besoins réels de vos utilisateurs.

 

  • Le contenu informatif peut être découpé en données détaillées qui couvrent un large éventail de sujets, puis en unités de contenu de petite envergure qui répondent rapidement aux questions précises d’un internaute.

  • Le contenu transactionnel tente de vendre un produit ou un service. Il est conçu pour convaincre et illustrer de quelle manière une offre donnée peut répondre aux besoins d’un utilisateur.

  • Le contenu de navigation, quant à lui, aide l’utilisateur à se repérer sur un site.

Google donne sa propre vision d’un bon contenu, à la fois pertinent pour le référencement et les usagers, dans son guide à destination des webmasters.

La recherche de mots-clés : une tâche fastidieuse… mais efficace


Une recherche de mots-clés pertinente constitue le fondement d’un contenu convaincant pour vos utilisateurs et les moteurs de recherche. Même si trouver les bons termes est un travail de longue haleine, vous ne pouvez pas faire l’économie de cette analyse détaillée. Les mots-clés sont loin d’être inutiles ; ils constituent une excellente source d’informations sur les attentes de vos utilisateurs. En suivant les différentes étapes décrites précédemment, vous pouvez poser les bases de textes performants.

Si vous voulez analyser vos mots-clés efficacement, je vous invite à poursuivre la lecture de ce dossier (même si cela vous demandera quelques efforts supplémentaires). Vous serez bientôt récompensé : dans les prochains chapitres, nous n’allons pas nous contenter de vous présenter les meilleurs outils pour effectuer vos recherches de mots-clés, nous vous indiquerons également les erreurs à éviter, la meilleure manière d’intégrer les mots-clés dans vos pages et comment optimiser vos recherches. Dans la rubrique FAQ, nous répondrons également aux questions les plus importantes concernant la recherche de mots-clés. Préparez-vous à en apprendre encore plus sur ce passionnant sujet !

 
Il vous manque encore les textes appropriéspour votre marketing de contenu ?

Avec Textbroker, trouvez rapidement des rédacteurs compétents pour rédiger tout votre contenu nécessaire.

 

Inscrivez-vous gratuitement

 

Chapitre 4 : Les 12 erreurs d’analyse de mots-clés à ne jamais commettre

 


Vous avez obtenu une liste de mots-clés opérationnelle ? Cela vous a certainement demandé beaucoup de travail, mais les résultats démontrent à quel point une étude approfondie peut être déterminante. Cependant, il est facile de se tromper au cours de processus complexes d’analyse. Voici quelques erreurs courantes que vous devriez éviter lorsque vous recherchez des mots-clés.

 

Négliger la recherche de mots-clés

Faire l’impasse sur la recherche de mots-clés est probablement la plus grande erreur que vous puissiez commettre. Cela a le mérite d’être clair ! Effectuer ce travail de manière superficielle est tout aussi délétère : vous risquez de travailler les mauvais mots-clés. Il est préférable de passer plus de temps à effectuer votre analyse au départ, pour gagner en rentabilité par la suite.

 

Deuxieme-etape

Oublier les utilisateurs et écrire uniquement pour les moteurs de recherche

C’est bien l’utilisateur final que vous ciblez ! Identifiez les mots-clés en fonction des différents besoins de vos utilisateurs, tout au long du parcours client. Essayez toujours de créer des contenus qui correspondent à leurs goûts et à leurs attentes.

 

Sélectionner des mots-clés inappropriés qui génèrent un volume de recherche trop important

Bien sûr, les mots-clés qui génèrent un important volume de recherche sont attirants. Il est tentant de se concentrer sur les expressions les plus populaires. Mais, la plupart du temps, il est trop difficile de se positionner sur ces termes, soit parce que la concurrence est très forte, soit parce que vos contenus ne sont pas complètement pertinents sur ce sujet. L’une des vérifications de base que vous pouvez effectuer consiste à vous demander si ce mot-clé présente un réel potentiel pour votre activité. En cas de doute, il vaut mieux choisir une expression de longue traîne qui demandera moins d’efforts et vous apportera des résultats durables.

 

Etape-4

Surestimer la concurrence

Trop vous concentrer sur l’indice de concurrence de Google peut vous amener à faire de mauvais choix. Parfois, cette valeur ne reflète pas la réalité. Un meilleur positionnement peut être obtenu en abordant le sujet de manière plus approfondie ou en créant des contenus à haute valeur ajoutée. Par exemple, les échanges traitant de problèmes médicaux affichés dans les premiers résultats de recherche peuvent souvent être dépassés par des pages d’autorité contenant des informations de qualité. Cela vaut la peine de prendre quelques risques !

 

Etape-cinq

Respecter trop strictement la densité des mots-clés

Le principe de densité de mots-clés ne doit pas être respecté à 100 %. Il est préférable d’écrire quelques contenus plus qualitatifs que ceux de vos concurrents. Assurez-vous plutôt que chaque mot réponde bien aux attentes de vos utilisateurs.

 

Ignorer les variantes de mots-clés

Chaque page de contenu doit inclure des variantes de mots-clés, des synonymes et des termes associés. Non seulement le singulier, le pluriel et les inflexions doivent figurer dans votre texte, mais l’on doit également y trouver des paraphrases, des synonymes et les termes de longue traîne. Ainsi, Google estime que vous traitez le sujet de manière approfondie et que vos contenus apportent une grande variété d’informations aux internautes.

 

Créer une page distincte pour chaque mot-clé

Auparavant, lorsque les algorithmes des moteurs de recherche étaient moins développés, il était possible de consacrer une page à chaque mot-clé ou à chaque variante de mot-clé et d’obtenir un bon positionnement, même avec des textes de mauvaise qualité ou partiellement dupliqués. Aujourd’hui, cette pratique est à proscrire et ne vous donnera aucun résultat. Il est bien plus avantageux de combiner des mots-clés en choisissant des associations intelligentes qui renforceront le sens global de votre texte.

 

Se contenter d’un seul diagnostic

Quel que soit l’outil utilisé, aucune donnée n’est fiable à 100 %. Dans la mesure du possible, utilisez plusieurs logiciels avant de vous faire votre propre opinion. Rappelez-vous qu’il est toujours préférable de valider vos choix en utilisant votre réflexion.

 

Ignorer vos propres mots-clés

En matière d’analyse de mots-clés, mieux vaut éviter les doublons. Il est inutile d’inclure dans votre liste des expressions déjà présentes sur votre site et travaillées depuis longtemps, surtout si vous bénéficiez déjà d’un bon positionnement. Non seulement vous vous imposez une charge de travail supplémentaire inutile, mais Google peut estimer que vos pages sont redondantes et ne pas les inclure dans son classement. Par conséquent, il est judicieux de vérifier régulièrement vos anciens contenus et, si nécessaire, vous contenter de retravailler ou de mettre à jour les pages existantes.

 

Négliger la recherche universelle

Avez-vous remarqué à quel point la recherche universelle de Google et le Knowledge Graph monopolisent l’attention des internautes ? Google intègre un nombre croissant de requêtes en apportant une réponse immédiate sur les pages de résultats de recherche, au détriment de la visibilité des autres sites. N’hésitez pas à vérifier les résultats générés par vos mots-clés pour détecter d’éventuelles « réponses universelles ». Vous pouvez utiliser des outils appropriés (comme Searchmetrics) ou effectuer vos recherches manuellement (en procédant ainsi, vous risquez souvent d’obtenir des résultats de recherche différents).

 

Considérer uniquement les données

Si vous vous fondez uniquement sur les informations récoltées à l’aide d’outils, vous risquez d’obtenir une analyse moins pertinente. Certaines données automatisées peuvent s’avérer inexactes. Dans tous les cas, elles nécessitent un minimum d’interprétation. Sans réelle réflexion, vous risquez d’oublier des mots-clés susceptibles d’intéresser votre audience cible.

 

Ne pas compter sur les données

La démarche inverse est tout aussi néfaste. Si vous avez uniquement foi en votre instinct, vous risquez de commettre des erreurs d’appréciation et de choisir des mots-clés mal ciblés ou générant peu de trafic.

Chapitre 5 : L’optimisation des mots-clés de votre site web

 

 

Avez-vous regroupé tous vos mots-clés en évitant les pièges ? Il est temps de vous familiariser avec l’optimisation des mots-clés.

Non seulement la recherche de mots-clés a évolué, mais c’est également le cas de l’optimisation pour les moteurs de recherche. Le référencement naturel n’est pas « mort » mais il a changé.

Les 2 règles d’or d’optimisation des mots-clés

Les méthodes qui fonctionnaient autrefois restent aujourd’hui sans résultat. L’optimisation pour les moteurs de recherche repose sur une approche plus globale. Il est désormais indispensable de considérer le référencement dans le cadre d’une stratégie plus large, qui englobe différentes stratégies ciblées. Par conséquent, l’optimisation des mots-clés va bien au-delà des techniques de spamming ou de l’analyse de la densité de mots-clés.

L’approche SEO à adopter dépend de votre secteur d’activité, mais aussi des caractéristiques de votre site web, de votre entreprise et des produits ou services que vous proposez. Quoi qu’il en soit, pour améliorer votre référencement :

 

1. Faites attention au contexte !

2. Prenez toujours en compte les besoins des utilisateurs !

Qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Nous avons précédemment décrit le rôle que vos mots-clés doivent jouer dans votre stratégie de référencement. Utilisez le tableau suivant pour savoir où positionner vos mots-clés et quels effets obtenir.

 

 

Effet direct sur le classement dans les SERPsAvantage pour le lecteurExplication
Nom de domaine de l’URLfaibletrès faibleLes noms de domaines de correspondance exacte (« Exact Match Domain » ou EMD) sont devenus moins pertinents depuis la mise à jour de Google en 2012.
Sous-domaine de l’URLtrès faiblemoyen
Titreassez fortfortLe titre de la page est généralement la première chose que l’utilisateur remarque dans les SERP. Les mots-clés stratégiques peuvent être utilisés ici pour attirer leur attention.
Méta-descriptionfaibleassez fort
H1assez fortassez fort
H2 à H6moyenmoyenLes sous-titres qui suivent le titre principal couvrent différents aspects du sujet abordé. C’est pourquoi vous pouvez utiliser ici des combinaisons de mots-clés et des expressions de longue traîne.
Nom du fichier imageassez fortfaibleLes mots-clés stratégiques sont particulièrement pertinents pour les recherches d’images.
Balise alt d’une imageassez fortfaibleLes mots-clés stratégiques sont particulièrement pertinents pour les recherches d’images. Le bénéfice pour le lecteur est réel en cas de dysfonctionnements du navigateur ou de problèmes d’accessibilité.
Balise titre d’une imageassez fortmoyen
Autour des imagesmoyenfaible
À l’intérieur des imagesassez faibleassez fortLes images attirent beaucoup l’attention : bien utilisés, les mots-clés peuvent inciter l’internaute à cliquer.
Balise méta mots clésN/AN/A
Début d’un texteassez fortassez fortSi le lecteur ne trouve pas les mots-clés correspondant à sa recherche au début du texte, son intérêt pour votre site disparaîtra.
Milieu d’un textemoyenfaible
Fin d’un texteassez fortassez fortCertains lecteurs préfèrent aller directement à la conclusion : quelques mots-clés doivent y figurer.
Ancre de lien internesfortassez fortLes ancres de lien sont utiles au lecteur lorsqu’elles lui indiquent le contenu de la page de destination. Vous pouvez donc intégrer un mot-clé pertinent. Les liens internes permettent aux moteurs de recherche de mieux comprendre la structure du site.
Ancre de lien externesassez fortmoyenLes ancres de lien sont utiles au lecteur lorsqu’elles lui indiquent le contenu de la page de destination.

 
Besoin d’obtenir de gros volumes de contenu ?Pas de problème !

Grâce à son réseau de plus de 100 000 rédacteurs, Textbroker vous livre tout type de textes dans les plus bref délais.

 

Inscrivez-vous gratuitement

 

Chapitre 6 : La surveillance des mots clés : comment contrôler le succès de vos mots-clés

 

 

 

Après tout ce travail accompli, vous devez surveiller régulièrement votre contenu et vos mots-clés. Se positionner dans les premiers résultats de recherche est difficile. Pour stabiliser vos résultats, vous devez impérativement agir. Le cas échéant, vous pourriez vous laisser dépasser par vos concurrents et perdre votre positionnement durement acquis.

 

 

Quels sont les éléments qui doivent attirer votre attention ?

1. Surveillez le positionnement de vos mots-clés

Vérifiez les pages de résultats des moteurs de recherche ! Si vos pages ne sont pas positionnées sur les mots-clés de votre liste après plusieurs semaines, vous devez analyser la situation pour rectifier le tir. Contrôlez vos outils et auditez vos pages pour déterminer d’où vient le problème. Vous devrez également agir si des pages autrefois populaires sont soudainement déclassées.

En vous appuyant sur les logiciels de référencement appropriés, vous devriez pouvoir suivre chaque mot-clé stratégique. De nombreux outils vous donnent également des recommandations pour optimiser votre site web et améliorer le positionnement de vos mots-clés. Attention : utilisez avant tout votre réflexion et pensez toujours à vos utilisateurs.

Outils utiles : utilisez Google Search Console pour obtenir des données importantes concernant les performances de votre site.

 

 

idees-marketing-contenu

Notre conseil :

Un positionnement dans les 10 premiers résultats, suivi d’un déclassement indique que votre contenu est efficace et que vous avez choisi les bons mots-clés. Google a en effet tendance à promouvoir les nouveaux contenus pour vérifier dans leur adéquation avec les attentes des utilisateurs. Si vous remarquez que votre contenu a été favorisé par les moteurs de recherche avant de disparaître après un court laps de temps, vous pouvez procéder à de nouvelles optimisations.

 

 

2. Déterminez les contenus qui fonctionnent le mieux

Google aime les contenus à jour ! Effectuez des recherches régulières pour vous tenir informé des évolutions de votre secteur et trouver de nouvelles idées de mots-clés. S’il est impossible d’effectuer ces démarches sur l’ensemble de votre site, effectuez une veille sur vos pages les plus stratégiques. Il est important de mettre à jour vos contenus en fonction des changements qui rythment votre domaine d’activité. Une recherche de nouveaux mots-clés ne peut être que bénéfique.

Outils utiles : Google Alerts vous permet de rester informé sur n’importe quel sujet et de réagir rapidement face aux modifications, en créant un contenu personnalisé.

 

 

3. Anticipez les nouveaux sujets pouvant nécessiter de nouveaux contenus

Surveillez vos utilisateurs : leur comportement a-t-il changé ? Cherchent-ils d’autres informations relatives à vos produits ou à votre site ? Ont-ils besoin de renseignements supplémentaires ? Si tel est le cas, vous devriez envisager d’ajouter de nouveaux contenus.

Faites également très attention aux développements techniques de votre site. Avez-vous récemment effectué des changements au niveau de votre domaine ? De nouvelles fonctionnalités nécessitent parfois de retravailler d’anciens contenus devenus obsolètes. Heureusement, vous maîtrisez maintenant la pierre angulaire de ce processus : une recherche approfondie de mots-clés !

Outils utiles : là encore, différents outils de référencement peuvent vous aider. Google Search Console fournit des informations importantes sur le comportement des utilisateurs (nombre de clics), tandis que Google Analytics peut vous livrer des données précieuses concernant leur interaction avec votre contenu.

Essayez toujours de rester à jour dans votre domaine. Ainsi, vous réagirez plus rapidement aux besoins évolutifs de vos utilisateurs et vous serez capable de leur fournir des contenus à valeur ajoutée.

Chapitre 7 : FAQ : les questions incontournables concernant la recherche de mots-clés

 

Pour finir, je voudrais vous donner un aperçu des questions/réponses les plus importantes concernant les mots-clés. Dans ce chapitre consacré aux FAQ, vous trouverez peut-être les informations que vous recherchez. N’hésitez pas à contacter notre équipe si vous avez d’autres questions !

Combien de mots-clés dois-je intégrer à mon site web ? Sur combien de mots-clés différents dois-je optimiser une page ?

En général, il n’existe pas un nombre unique de mots-clés à respecter pour chaque type de site. La principale exigence est de se concentrer sur un thème clairement défini, étayé de manière appropriée par un mot-clé principal et de nombreux mots-clés secondaires. En même temps, il est nécessaire de positionner votre site web sur un grand nombre de requêtes pertinentes pour votre domaine d’activité. Une page qui aborde des sujets différents, et qui contient donc de nombreux mots-clés sans rapports les uns avec les autres, est rarement utile pour l’utilisateur et ne facilitera pas non plus le processus d’indexation effectué par les moteurs de recherche.

Qu’est-ce qu’un mot-clé de longue traîne ?

Les mots-clés « de longue traîne » ou « Long Tail » en anglais, sont des requêtes détaillées constituées de plusieurs termes. Les utilisateurs y ont recours pour obtenir des informations très ciblées dans un domaine précis. En règle générale, ces termes de recherche sont composés d’une combinaison de trois mots ou plus et relèvent de sujets spécifiques. Achat de sandales à sangles noires pas chères est un exemple de requête de longue traîne.

L’appellation « de longue traîne » tire son origine d’un schéma qui analyse les requêtes de recherche. Les expressions les plus précises se trouvent à l’extrémité du schéma, car elles sont moins souvent recherchées. Cependant, en raison de la grande variété de combinaisons de mots possibles, elles constituent un grand nombre de requêtes de recherche lorsqu’elles sont considérées dans leur ensemble. En règle générale, les mots-clés de longue traîne sont moins concurrentiels et génèrent de meilleures conversions car les besoins de l’utilisateur sont plus spécifiques et celui-ci est dans une démarche d’achat.

 

Comment utiliser les mots-clés de longue traîne dans la pratique ?

Si vous souhaitez optimiser un site web pour les termes de recherche de longue traîne, vous devez suivre la même procédure que pour les mots-clés de courte traîne :

  • Recherche approfondie
  • Analyse détaillée
  • Création des contenus correspondants
  • Vérification de la page et adaptations éventuelles

Toutefois, pour les mots-clés de longue traîne il est recommandé de créer des groupes de mots-clés appropriés et d’utiliser des déclinaisons sémantiques sur une même page. Créer une seule page pour chaque mot-clé de longue traîne est une démarche contre-productive. Google est capable de reconnaître les synonymes et les termes liés sémantiquement. L’intégration d’un certain nombre de mots-clés similaires ou apparentés peut affermir le positionnement d’une page, tandis que la création de plusieurs pages autour d’un mot-clé très ciblé risque d’augmenter le risque de cannibalisation. Les textes optimisés pour les mots-clés de longue traîne doivent être plus denses et prolifiques pour couvrir toutes les déclinaisons sémantiques.

Comment propulser son site web en première position des résultats de recherche de Google ?

Il n’existe aucune solution fiable permettant d’atteindre la première page de Google. Des centaines de facteurs sont pris en compte par le moteur de recherche. De plus, personne ne sait comment fonctionne réellement l’algorithme de Google. Il existe peu de déclarations sérieuses à ce sujet. Enfin, le positionnement d’un site dépend fortement de la compétitivité du mot-clé.

En principe, un site web doit être optimisé sur le plan technique. Il doit être facile à trouver et à explorer par les robots des moteurs de recherche. D’autres facteurs ont leur importance : un temps de chargement réduit, l’optimisation du site pour les terminaux mobiles et une navigation intuitive peuvent augmenter vos chances d’obtenir un meilleur positionnement. Cependant, le contenu d’un site influence considérablement son classement dans les SERP. Idéalement, votre site doit fournir la meilleure réponse possible à la demande des utilisateurs, proposer des contenus de haute qualité et uniques. De plus, des backlinks de bonne qualité émanant de sites d’autorité, peuvent vous aider à conquérir les premiers résultats de recherche.

Combien de temps dois-je attendre pour obtenir un bon positionnement ?

Pour répondre à cette question, il faut prendre en compte l’âge et la taille de votre domaine, la notoriété de votre site et le temps nécessaire à Google pour analyser vos URL. Votre visibilité ultérieure dans les SERP peut varier selon le travail d’indexation des moteurs de recherche. Google dispose d’un budget de crawl limité pour chaque site. Une fois celui-ci épuisé, il peut s’écouler plusieurs semaines avant que les robots ne retournent sur votre site. Par conséquent, il peut être utile d’exclure de l’analyse des pages sans importance ou de les placer temporairement hors ligne. Le positionnement est ensuite déterminé par les facteurs de classement de Google. Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi une page ne s’affiche pas ou n’apparaît pas immédiatement dans les résultats de la recherche sur un mot-clé donné (voir ci-dessous). L’envoi d’un sitemap actualisé et la soumission manuelle des URL du site à partir de Google Search Console peuvent accélérer le processus d’indexation.

Pourquoi Google ne trouve-t-il pas mon site web ? Pourquoi mes mots-clés ne sont-ils pas référencés ?

Il peut s’écouler un certain temps avant que Google trouve les pages d’un nouveau site et les affiche dans les résultats de la recherche. Même lorsqu’une page est définitivement intégrée dans l’index de Google, cela ne signifie pas automatiquement qu’elle apparaîtra dans les premiers résultats de recherche. Certaines conditions préalables doivent être remplies pour qu’une page soit indexée et positionnée sur les mots-clés souhaités.

Il peut y avoir différentes raisons pour lesquelles Google n’a pas encore indexé votre site. Par exemple :

  • Balise no-index figurant dans votre code source : cette balise empêche les moteurs de recherche d’indexer une page. Pour vérifier si un site est indexé, tapez simplement «site:» dans Google, suivi du domaine souhaité. Par exemple : « site: textbroker.com »

  • Pénalité : en cas de violation intentionnelle ou involontaire des règles de Google, le moteur de recherche peut supprimer un site de son index. Les webmasters concernés reçoivent généralement une notification par le biais de Google Search Console.

  • Trop peu de liens : Google lui-même stipule qu’un site contenant trop peu de liens vers d’autres pages ne peut pas être intégré dans son index.

  • Message d’erreur sur la page : si une page n’est pas accessible en raison d’une erreur 404, elle sera à terme exclue de l’index de Google.

Lorsqu’un site web n’apparaît pas dans les SERP sur les mots-clés souhaités, plusieurs facteurs peuvent être mis en cause :

  • Défauts techniques : le moteur de recherche ne peut pas accéder au contenu d’une page. L’algorithme de recherche bloque alors le processus normal d’indexation. Les webmasters bloquent souvent (accidentellement) l’exploration d’une page en effectuant un paramétrage erroné du robots.txt sans pour autant empêcher l’indexation d’une page. Lorsque le moteur de recherche ne peut pas afficher le contenu, il génère une erreur.

  • Manque d’optimisation : un site web insuffisamment ou mal optimisé est une autre raison pouvant expliquer un mauvais positionnement. Google instaure ses propres directives afin de définir les conditions d’une évaluation positive, ainsi que les fonctionnalités et les pratiques que les propriétaires de sites web devraient éviter.

Il est possible d’accélérer et de simplifier le processus d’indexation en soumettant un plan de site à Google par le biais de Search Console.

Où faut-il placer les mots-clés ? (Meta Keywords, Meta Title, Title, Description, Alt Tags, Title Tags)

Quel que soit l’endroit où ils se trouvent dans votre contenu, les mots-clés sont utiles. Mais il est important de déterminer à la fois leur quantité et leur positionnement dans votre texte. Le bourrage de mots-clés (« keyword stuffing ») est une pratique délétère. Ne perdez pas non plus votre temps à respecter une densité de mots-clés fixe de 10 %, par exemple. Les rédacteurs devraient plutôt se concentrer sur le placement de mots-clés en vue d’améliorer l’expérience du lecteur.

Google lui-même ne fournit pas d’informations claires sur la manière dont le positionnement des mots-clés peut impacter le classement d’un site. L’utilisation correcte des mots-clés prête encore à controverse. Néanmoins, pour certains experts du référencement, la prise en compte d’un terme de recherche est plus importante lorsque celui-ci est placé dans les balises H1, title ou metadescription. N’oublions pas que l’algorithme de Google ne cesse d’évoluer. La question du placement de mots-clés pour les lecteurs et les moteurs de recherche a beaucoup évolué au fil du temps.

Aujourd’hui, mieux vaut privilégier les choix qui peuvent encourager le lecteur. Par exemple, une étude récente menée par Searchmetrics a révélé qu’un mot-clé dans le titre ou dans le H1 est moins important pour les moteurs de recherche. Pendant longtemps, l’on a considéré qu’il était inutile de placer des mots-clés dans la metadescription pour améliorer le SEO d’un site. Pourtant, une intégration correcte des mots-clés semble bien impacter le positionnement des pages et contribue, dans tous les cas, à fluidifier la lecture (cf. tableau présenté ci-dessus).

Quelle est la longueur idéale d’un texte ?

La longueur du texte devrait toujours être corrélée au contenu et aux idées qu’il véhicule. Les articles longs et détaillés doivent traiter de sujets complexes qui nécessitent de nombreuses explications. Cependant, les textes courts sont plus appropriés dans certaines situations, par exemple lorsque les informations doivent être fournies aussi rapidement que possible.

Dois-je optimiser plusieurs articles/publications pour un même mot-clé ?

Optimiser plusieurs articles ou pages pour le même mot-clé est rarement utile. Si le contenu de deux pages est trop similaire, des effets de cannibalisation peuvent se produire… jusqu’à annuler l’efficacité de votre stratégie. Si vous souhaitez enrichir des thématiques déjà abordées avec de nouveaux développements, vous pouvez ajouter du contenu sur des pages existantes ou mettre à jour celles-ci. Il est préférable de créer une deuxième page et de l’optimiser pour un mot-clé secondaire uniquement si elle apporte à l’utilisateur des informations différentes (portant sur le même sujet ou un mot-clé identique). Idéalement, il est possible d’opter pour une structure en silo en ajoutant de nombreuses sous-pages et un maillage interne approprié. Il s’agit d’une méthodologie éprouvée pour obtenir un bon classement dans les résultats de recherche.

De quelle manière dois-je écrire les mots-clés ? (Mots vides, mots-clés de longue traîne, inflexions, correspondances exactes)

La meilleure manière d’écrire un mot-clé est indiscutablement celle qui lui permet d’être intégré le plus naturellement possible dans vos textes. L’utilisation de mots vides ou d’inflexions est avant tout une question de lisibilité. Google est maintenant suffisamment « intelligent » pour reconnaître des termes de recherche similaires et des inflexions. Toutefois, il est difficile de savoir si le moteur de recherche préfère les mots-clés de correspondance exacte (sans mots vides ni inflexions). En cas de doute, il est possible de choisir la correspondance exacte. Néanmoins, la lisibilité doit toujours avoir la priorité. Le bon compromis consiste à rechercher les différentes variantes dans Google (avec ou sans mots vides et inflexions). Si les résultats de recherche sont très similaires pour chaque requête, vous pouvez faire l’impasse sur la correspondance exacte. Utiliser toutes les variantes possibles est sans doute la meilleure option.

Comment déterminer la rentabilité d’un mot-clé ? Existe-t-il un outil pour l’anticiper ?

Déterminer la rentabilité d’un mot-clé est une opération complexe. De plus, il est particulièrement difficile de choisir la bonne approche pour obtenir une estimation du retour sur investissement. Augmentation de trafic, conversion, transformation de prospects en clients… tous ces résultats peuvent être associés aux performances d’un mot-clé donné. Certaines statistiques sont naturellement plus significatives que d’autres.

Selon la cible définie, divers outils peuvent vous aider à mesurer les résultats. De nombreux programmes, tels que Google Search Console, fournissent des informations concernant le positionnement d’un mot-clé dans les SERP, la fréquence à laquelle il est cliqué et le nombre de visiteurs qu’il amène sur une page donnée. Au-delà du positionnement des mots-clés et du trafic généré, certains outils – comme Searchmetrics – peuvent vous indiquer le coût approximatif d’une campagne publicitaire sur un mot-clé travaillé en référencement naturel.

Un suivi détaillé est généralement nécessaire pour déterminer les performances d’un mot-clé en termes de génération de leads ou de revenus. De nombreux types de résultats peuvent être mesurés à l’aide d’outils de suivi, tels que Google Analytics ou Kissmetrics.

Comment déterminer le positionnement de mon site sur les mots-clés de ma liste ? Quels sont les outils disponibles pour l’analyse de mots-clés et de positionnement ? Comment savoir sur quels mots-clés sont classés mes sous pages ?

Il existe divers outils pour déterminer le positionnement des mots-clés. Des outils gratuits, comme Google Search Console, aux logiciels professionnels, tels que onpage.org, la plupart fournissent une vue d’ensemble de votre positionnement.

Quelle stratégie dois-je utiliser pour choisir des mots-clés ?

Vous pouvez optimiser avec succès une page en couvrant un sujet de manière approfondie et en fournissant des informations détaillées aux internautes, sans oublier d’utiliser des mots-clés adaptés aux objectifs de votre page. Pour sélectionner les mots-clés les plus pertinents, vous devez toujours garder à l’esprit les aspects suivants :

  • Sujet et pertinence de la page
  • Besoins des utilisateurs
  • Pertinence de la conversion
  • Pertinence pour le public cible
  • Relations sémantiques
  • SEA ou SEO

 

 

Qu’est-ce qu’une recherche sémantique de mots-clés (LSO/LSI)?

La recherche sémantique de mots-clés, aussi appelée optimisation sémantique latente (Latent Semantic Optimization/LSO) ou indexation sémantique latente (Latent Semantic Indexing/LSI), repose sur la recherche de termes issus du même univers sémantique que celui du mot-clé principal. L’utilisation de cette méthode permet d’accroître la pertinence de vos contenus pour Google.

L’algorithme de Google reconnaît désormais un nombre croissant de contextes sémantiques et peut classer les textes en conséquence de manière à améliorer son classement. Par exemple, des sites web n’incluant pas la requête exacte recherchée par l’utilisateur peuvent apparaître dans des résultats. Les rédacteurs et les webmasters ont donc tout intérêt à intégrer des termes sémantiquement proches.

Qu’est-ce que l’analyse WDF*IDF et quel rôle joue-t-elle dans l’optimisation des textes ?

La méthode WDF*IDF est une forme spéciale d’analyse et d’optimisation de textes. Elle s’apparente à la recherche sémantique de mots-clés. Les termes associés sont utilisés pour optimiser un texte (sémantiquement) et, par là même, accroître sa pertinence.

Autrement dit, la méthode WDF*IDF est utilisée pour analyser d’autres textes conformément à une stratégie donnée et pour filtrer les termes les plus importants (mots-clés) apparaissant dans ces documents. Elle évalue respectivement la fréquence ou la pertinence des mots-clés pour chaque document. Cette analyse est ensuite utilisée pour élaborer un plan détaillé qui met notamment en lumière la fréquence à laquelle chaque mot-clé doit apparaître dans un document et son importance dans un texte précis. L’auteur peut alors créer un contenu en se basant sur cette trame.

Le générateur de mots-clés de Google est-il le meilleur outil de recherche SEO ?

Le générateur de mots-clés de Google est un outil parmi d’autres, qui présente des avantages et des inconvénients. Il est à l’origine conçu pour le SEA et non pour le référencement naturel (optimisation pour les moteurs de recherche). C’est pourquoi il n’est accessible qu’aux personnes qui possèdent un compte AdWords actif. Toutefois, de nombreux spécialistes du marketing l’utilisent parce que ses données sont « fournies directement par Google », ce qui est gage d’exhaustivité et de fiabilité.

Les mots-clés sont-ils vraiment importants ?

Oui, les mots-clés sont toujours importants. D’une part, Google et les autres moteurs de recherche se fondent toujours sur les mots-clés pour identifier et classer le contenu d’un site web. D’autre part, les mots-clés indiquent aux éditeurs de sites les besoins précis des utilisateurs. Par conséquent, une recherche de mots-clés approfondie constitue le fondement de toute stratégie de contenu.

 
Envie de mieux atteindre votre public cibleet d’atteindre plus facilement vos objectifs ?

Utilisez Textbroker pour obtenir des contenus de haute qualité, orientés sur vos mots-clés choisis.

 

Inscrivez-vous gratuitement

 


Pas de commentaire disponible


Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!