Skip to main content



Internet offre un espace sans frontières. À l’inverse des boutiques physiques locales, la toile permet de vendre ses produits dans différents pays grâce à une boutique en ligne. Seule condition : s’adresser à ses acheteurs potentiels dans la langue du pays. Même si une grande partie de la population mondiale maîtrise l’anglais, la plupart des clients sont ravis que les communications se fassent dans leur langue maternelle. Rien de mieux pour s’adapter à la réalité locale et vécue. Un traducteur locuteur natif de site internet connaît généralement le marché local et les habitudes de recherche du groupe cible. Traduire correctement les mots clés ne suffit pas toujours à garantir le succès, parfois il faut envisager de les transposer pour s’adapter aux concepts qu’utilisent les acheteurs potentiels.

Vers qui se tourner pour des traductions de haute qualité ?


Comment procéder pour traduire ou faire traduire un site internet, un blog ou les pages d’une boutique en ligne et proposer de nouvelles langues à ses clients ? Mieux vaut choisir un locuteur natif. On pourra aussi vérifier qu’il dispose des connaissances nécessaires concernant les thèmes abordés ou les types de produits. Vous n’avez que peu de temps pour vous occuper de ces questions ? Les traductions devraient pouvoir vous être fournies rapidement, se révéler fiables et bon marché. Dès lors que vous avez besoin de traductions fréquentes, il est plus simple d’avoir recours à un service en ligne. Les traducteurs reçoivent les textes par courrier électronique ou les consultent sur une plateforme et fournissent leur traduction par le même biais.

Faire traduire un texte est une affaire de confiance, surtout lorsqu’on ne connaît pas ou pas bien la langue cible. D’ailleurs, quelles que soient leurs compétences, la plupart des traducteurs sont vite dépassés quand il s’agit d’une traduction dans une langue utilisant des caractères chinois ou cyrilliques.

Il faut garder à l’esprit que la qualité de la traduction dépend aussi de la précision de la commande. C’est la raison pour laquelle il est important de fournir au traducteur tous les documents et les informations nécessaires. Au cas où il aurait des questions supplémentaires en cours de travail, il est conseillé de prévoir un contact ou une personne ressource.

Que valent les traductions des robots ?

L’intelligence artificielle (IA) se développe de plus en plus et certains journalistes et rédacteurs craignent de perdre leurs contrats au profit de robots. Nous n’en sommes pas encore là. En l’état actuel, les logiciels de rédaction ne parviennent à produire que des textes de structure simple, composés d’éléments répétitifs. C’est le cas des bulletins météo, des news de la Bourse, ou encore de résumés de matches de football. Les robots textuels sont imbattables à chaque fois qu’il s’agit d’analyser des quantités gigantesques de données et leurs performances dépassent largement celles des êtres humains. Mais si l’on cherche un texte enthousiasmant et sophistiqué, les limites de ces robots sont vite atteintes.

Si vous souhaitez traduire par vous-même vos pages en différentes langues, vous trouverez plusieurs logiciels sur internet. Le traducteur de Google ou celui de Bing de Microsoft constituent quelques exemples bien connus de ces outils en ligne de traduction particulièrement rapides. Pour autant, les traductions sont loin d’être irréprochables.

Un concurrent allemand a lancé le programme DeepL dans le cadre d’une start-up proposant des traductions effectuées via un réseau neuronal virtuel. DeepL, à l’inverse de ses concurrents, est capable d’identifier plus aisément le contexte des différents concepts. Il utilise à cette fin la procédure de ‘Convolutional Networks‘ et évite les traductions mot à mot. Mais les résultats ne sont pas non plus aussi probants qu’on pourrait le souhaiter et des erreurs apparaissent ponctuellement. De plus, DeepL ne propose des traductions qu’en 7 langues, ce qui est plutôt restreint si l’on compare à l’offre de ses concurrents américains, avec plus de 100 pour Google et 60 pour Bing. Un développement rapide de l’offre de DeepL est prévu.

Combien coûtent les traductions faites par des robots ?


Les traducteurs sont payés pour produire des phrases complètes et sensées, c’est pourquoi il leur faut toujours prendre en compte le contexte. La plupart des logiciels de traduction, à l’inverse, traduisent le texte mot par mot, ce qui nuit au plaisir de la lecture. En traduisant un texte de l’anglais vers le français et en prenant appui sur des phrases complètes, on parvient à produire une traduction plus centrée sur le sens général.

Les trois logiciels de traduction de Google, Microsoft et DeepL peuvent encore être utilisés gratuitement. Les applications de traduction comme iTranslate et Promt quant à elles sont payantes pour un usage hors ligne. Autre inconvénient : la quantité de texte que l’on peut saisir dans les versions gratuites est limitée à 5000 signes, une limitation qui disparaît si l’on choisit d’investir dans la version pro de DeepL.

 
Vous ne voulez pas vous fier qu’à l’intelligence artificielle pour vos traductions ?

Grâce à son réseau d’auteurs, Textroker propose des traductions de locuteurs natifs dans plus de 100 langues différentes.

 

Inscrivez-vous gratuitement

 

Les limites des robots traducteurs


Dès que les textes s’éloignent des formulations standardisées, comme c’est le cas lorsqu’ils utilisent des images ou des métaphores, les robots traducteurs sont dépassés. Il en va de même des spécificités propres aux différentes cultures nationales et à leur influence sur la langue. Les textes techniques sont souvent plus simples à traduire que les textes employant un niveau de langue littéraire ou soutenu.

La confidentialité n’est pas non plus une priorité des robots traducteurs. Comme leurs concepteurs veulent optimiser les fonctions de traduction, ils ont pris l’habitude d’enregistrer toutes les données pour les réutiliser ultérieurement. Seule la version pro de DeepL renonce à ce type d’enregistrement et offre une sécurité des données conforme aux règles européennes. Cette version payante propose aussi un accès API.

Le traducteur de Google offre différentes fonctions, puisqu’il est possible de copier du texte, mais aussi d’utiliser une adresse internet pour faire traduire tout un site. Il est également possible de télécharger un document. Microsoft et DeepL proposent des fonctionnalités similaires.

Trouver rapidement un traducteur qualifié via une plateforme en ligne


Il est possible de travailler avec une entreprise de traduction ou un traducteur indépendant. La collaboration est d’autant plus fructueuse que les commandes sont régulières et qu’elles sont traitées de manière fiable.

D’autres entreprises de traduction sont disponibles en ligne. Elles sont parfois spécialisées dans un ou plusieurs domaines spécifiques. Certains de ces prestataires sont reconnus depuis des années pour la qualité de leur travail, d’autres se sont installés plus récemment, mais affichent une certification ISO 9001 ou ISO 17100, ce qui permet aux clients de disposer d’une garantie de qualité minimale. Cette branche d’activité compte aussi des prestataires moins scrupuleux, qui cherchent essentiellement à faire du chiffre.

Comment est fixé le prix d’une traduction ?


Certaines agences proposent une traduction test, ce qui vous permet de vous faire votre opinion. Le prix varie en fonction de la complexité du texte, mais aussi en fonction des délais. Les traductions express, pour le jour même ou le jour suivant, sont généralement plus chères. La meilleure solution est de prévoir les tâches à l’avance afin de passer commande dans les temps. De cette manière, le traducteur peut traiter l’ensemble de la commande, même lorsqu’elle est quantitativement importante, sans avoir à sous-traiter une partie du texte. Lorsque l’ensemble est traduit par une seule et même personne, le style est plus homogène et le résultat bien meilleur. Les langues les plus courantes sont moins chères que les langues rares, par exemple une traduction du russe vers le chinois mandarin. Il en va de même des thématiques ! Un thème standard, tiré de l’actualité et largement discuté, pourra être traduit pour un tarif moins élevé qu’un texte technique ou médical, abordant une maladie rare que l’on vient de découvrir.

Autres critères pour le prix d’une traduction


Les clients s’intéressent particulièrement au coût d’une traduction. Ils demandent souvent quel est le tarif horaire. Le tarif peut être fixé en fonction de la durée de travail, mais le plus souvent, la rémunération d’une traduction s’effectue au mot ou à la ligne. Pour les oeuvres littéraires, on paie généralement à la page. Il est évidemment possible de fixer à l’avance un forfait. Si le client passe régulièrement des commandes, on peut obtenir des réductions. Le prix varie aussi en fonction de la nécessité ou non de correction du texte, selon un principe de relecture croisée. Lorsque le client souhaite une traduction certifiée, cette demande influence aussi le tarif, puisqu’il faut un traducteur assermenté. Enfin, si le client souhaite une mise en forme du texte, le prix sera plus élevé. Ces options sont facturées à l’heure.

Quels types de textes les entrepreneurs font-ils traduire ?


Les textes qui font l’objet d’une traduction sont très variés, sachant qu’une traduction devient nécessaire dès que l’entrepreneur élargit son activité à d’autres zones géographiques que la sienne.

On trouvera, par exemple, les catégories suivantes :

  • les modes d’emploi et descriptifs techniques
  • des sites internet
  • des boutiques en ligne
  • des applications, des bannières, des courriels
  • des brochures, prospectus, présentations
  • des slogans
  • des exposés
  • des contrats, des expertises, des conditions générales de vente
  • des communiqués de presse, des compte-rendus
  • des lettres commerciales
  • des discours
  • des certificats divers
  • des articles techniques, des manuels pratiques
  • des certificats de travail, des lettres de candidature, des CV
  • des romans, des e-books, des magazines ou des webzines, des journaux
  • des menus, des interfaces utilisateur, des pages d’aide

 
La traduction d’un brevet est particulièrement délicate, tant sur le plan technique que juridique. Il convient de choisir un traducteur qui maîtrise non seulement la langue ciblée, mais dispose également de connaissances dans le domaine du droit et dans celui que recouvre le brevet. Dans le cas contraire, les mauvaises surprises ne sont pas à exclure, et l’utilisation dans un pays étranger peut ne pas être possible.

De nos jours, de nombreux auteurs publient leurs oeuvres sous la forme d’e-book, parfois en contournant les maisons d’édition, par l’auto-publication. En cas de succès de son roman ou de son ouvrage pratique, il peut être tentant de le faire traduire pour un public international. La traduction d’un e-book devrait toujours être réservée à des professionnels ; à défaut, il faudrait vérifier soigneusement la traduction, ce qui est difficile quand on ne connaît pas soi-même la langue.

La traduction d’un « wiki » peut se révéler intéressante pour une entreprise présente à l’international. C’est un moyen de permettre aux collaborateurs de s’approprier des définitions dans leur langue maternelle.

 
Avez-vous besoin de trouver une équipe de traducteurs pour vos projets de contenu ?

Avec Textbroker, vous pouvez créer votre propre équipe de traducteurs parmi des milliers qui attendent vos textes.

 

Découvrir la plateforme maintenant

 

Quelles sont les langues les plus demandées pour des traductions ?


La traduction en ligne du français vers l’anglais est la plus demandée par les entrepreneurs à qui elle permet un succès international mais les traductions d’autres langues vers le français sont également très demandées en particulier sur le marché européen et dans les pays francophones d’Afrique. Le français est la langue administrative de 29 pays, ce qui en fait la deuxième langue dans le monde après l’anglais.

Une autre langue importante est l’espagnol que l’on parle bien évidemment en Espagne, dans de nombreux pays d’Amérique centrale et d’Amérique latine ainsi que dans certains états des Caraïbes. Par conséquent les traductions de l’espagnol vers le français sont aussi très demandées.

De nombreux pays d’Europe de l’Est s’intéressent aux produits made in France. C’est pourquoi les traductions du russe vers le français sont fréquemment requises au même titre que les traduction du polonais vers le français. Mais pourquoi regarder au loin quand il y a tant de clients tout près ? Nos proches voisins en Hollande constituent un groupe de clients intéressants pour de nombreuses boutiques en ligne. De nombreux clients hollandais comprennent l’allemand ou l’anglais, mais ils se réjouissent si on s’adresse à eux directement dans leur langue maternelle ; c’est pourquoi des traduction en hollandais sont parfois demandées par les entrepreneurs.

 

Quelles autres langues sont souvent demandées ?


Les entreprises disposent de différents types de textes nécessitant une traduction. La transposition en italien permet de prospecter de nouveau clients en Italie, en Suisse ou à Saint-Marin, sans compter le Vatican. Certes, l’italien n’a le statut de langue administrative que dans peu de pays, mais dans de nombreux états de par le monde se sont installées des personnes qui le parlent. En France, on compte un million de locuteurs, tandis qu’aux Etats Unis, ils sont environ deux millions.

Les traductions du turc sont particulièrement intéressantes pour qui veut lancer son entreprise sur les marchés turcs. Bien évidemment, il faut aussi regarder à la loupe ses concurrents locaux. Il en va de même des traductions en langue arabe. Dans certains pays de la péninsule arabique vivent des personnes fortunées qui apprécient les voyages en Europe et sont prêtes à consommer nos produits.

Le portugais, quant à lui, se révèle indispensable pour les transactions au Portugal, mais aussi au Brésil, dont c’est la langue administrative, en Angola et au Mozambique. Même les traductions en latin sont parfois demandées ; il ne s’agit évidemment pas d’une langue vivante. Mais le latin reste incontournable dans de nombreux domaines, comme les sciences ou la recherche, ainsi que dans l’Église catholique. C’est la langue administrative du Vatican, et Radio Vatican diffuse des bulletins d’information en latin.

Les variantes linguistiques : un véritable défi

Il n’est pas aussi simple, d’ailleurs, d’associer un pays et une langue. L’anglais, par exemple, est parlé aussi bien en Grande Bretagne qu’aux Etats Unis. La langue est globalement similaire, mais il existe de nombreuses différences de détail : autant de pièges pour un traducteur ! Ainsi, le même objet ou la même activité peuvent être exprimés différemment selon le pays. Des différences orthographiques sont également fréquentes. On pourra par exemple comparer les termes ‘colour‘ (en Grande Bretagne) et ‘color‘ (aux Etats Unis), tous deux désignant la couleur.

 
Exemples de differences de traductions entre anglais et americain

La langue orale présente peu de différences. Pour demander l’addition aux Etats Unis, on utilisera le terme ‘check‘ tandis que les Anglais parlent de ‘bill‘. Dès lors qu’un traducteur ne maîtrise pas ces nuances ou ces différences de détail, il peut être difficile de s’adresser à ses clients d’une manière adaptée à leur pays d’origine. Certains seront même vexés. C’est pourquoi il est indispensable de vérifier que le traducteur choisi parle la langue maternelle du pays en question ou qu’il s’est intéressé au problème durant ses études.

Ce phénomène se rencontre aussi pour le portugais, qui diffère légèrement selon qu’il s’agit de la langue utilisée au Portugal ou au Brésil. L’espagnol est également concerné, avec des différences notables entre la langue parlée en Espagne, dans les Caraïbes ou en Amérique latine.

 

À quoi sert une traduction certifiée ?

Quand on doit produire des documents traduits pour une administration de l’État, il est indispensable de bien choisir son traducteur. Les administrations exigent que la traduction soit certifiée conforme et seuls des traducteurs assermentés peuvent certifier que la traduction est complète et fidèle.

 Les administrations exigent que les traductions soient certifiées conformes


idees-marketing-contenu

Que signifie ‘translation memory’?

De nombreuses agences de traduction utilisent des systèmes de type ‘translation memory’, c’est-à-dire un système informatique qui constitue une archive de traduction. Dans cette mémoire sont enregistrés des mots et des morceaux de phrases appartenant aussi bien à la langue de départ qu’à celle dans laquelle est effectuée la traduction. Cette procédure permet d’obtenir sur le long terme une cohérence entre les formulations employées. Les mêmes termes se retrouveront dans les traductions ultérieures, ce qui contribue à l’identité de l’entreprise.

Ce système est cependant inexploitable pour la traduction d’un roman et ne convient qu’à des commandes similaires et répétitives. Il sera employé si vous faites traduire votre page personnelle internet, d’autant que vous devrez faire effectuer des nouvelles traductions lors des mises à jour nécessaires à un bon référencement dans les moteurs de recherche. C’est pourquoi il est important de disposer d’un bon logiciel : grâce à la fonction ‘translation memory’, les traductions ultérieures seront plus précises et l’image donnée du site sur internet sera plus homogène, plus professionnelle.

L’importance de l’attribut hreflang


Si vous choisissez de traduire vos pages internet en différentes langues, il est important de l’expliquer aux moteurs de recherche, de manière à ce que Google et les autres moteurs ne considèrent pas les différentes traductions comme du duplicate content ou du plagiat. On utilise à cette fin l’attribut hreflang, qui permet de piloter le site et de l’afficher en différentes langues. Cet attribut permet aussi aux moteurs de recherches de mieux afficher votre page dans les différents pays où vous souhaitez être présent. Il contribue d’une par à une meilleure expérience utilisateur, d’autre part à une optimisation du site pour les moteurs de recherches.

Le copyright s’applique-t-il aux traductions ?


Tout dépend du type de texte qui est traduit. Lorsqu’il s’agit de traductions techniques ou pratiques, comme pour un mode d’emploi, on ne considère généralement pas la traduction comme relevant du droit d’auteur. La situation est différente pour les oeuvres littéraires. Il ne s’agit en effet pas seulement de traduire le sens, mais aussi de rendre le style, le registre, l’humour du texte d’origine, et cela de manière créative. Le succès d’un livre à l’étranger tient aussi bien à la qualité initiale de l’oeuvre qu’à celle de la traduction.

Quelle aide vous apporte Textbroker pour vos traductions ?


Textbroker permet de faire réaliser des traductions par des locuteurs natifs. Le travail est rapide et le prix accessible. Notre plateforme vous propose des milliers de spécialistes qui pourront traiter vos commandes. Ces traducteurs freelance fournissent en peu de temps des traductions de grande qualité, fidèles à la version originale. De plus, Textbroker dispose d’un triple système de vérification de plagiat. Si l’une des traductions ne correspond pas à vos attentes, vous pouvez alors exiger une version corrigée dans les 24 heures.

Vous pouvez choisir vos traducteurs directement via les différents profils figurant sur notre plateforme ou confier intégralement votre projet à l’équipe de Textbroker, grâce à notre Managed service. Notre plateforme propose la rédaction de contenus en 36 langues différentes ainsi que la traduction de contenu dans plus de 100 langues différentes. N’hésitez pas à nous demander une offre personnalisée ici.

 
Encore un doute sur où trouver des traducteurs pour faire traduire vos contenus ?

Avec notre plateforme simple et gratuite d’inscription, accédez à des milliers de traducteurs en un clic.

 

Essayer Textbroker maintenant

 


Pas de commentaire disponible


Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!