Skip to main content

Optimisation des contenus pour les moteurs de recherche (SEO)

Optimisation moteur de recherche

Optimisation des contenus pour les moteurs de recherche : définition brève

 
L’optimisation pour les moteurs de recherche (abrégé SEO en Anglais pour Search Engine Optimization) sert à concevoir un site Web ainsi que son contenu techniquement de manière à ce qu’il atteigne un meilleur classement dans les résultats de recherche des moteurs de recherche tels que Google. Le contenu – textes, images ou vidéos – peut également être optimisé en fonction de certaines spécifications afin d’apparaître plus en avant dans les résultats de recherche. Ce contenu est souvent appelé contenu SEO.

Optimisation des contenus pour les moteurs de recherche : définition détaillée

 
Les moteurs de recherche, en particulier Google, sont un outil important pour permettre d’augmenter sa visibilité parmi les multitudes de sites internet existants. En plus de permettre un accès direct et d’offrir des recommandations par le biais des médias sociaux, ils constituent le moyen le plus courant de diriger les utilisateurs vers un site Web encore inconnu. Les recherches ont montré que les internautes cliquent rarement sur la deuxième, la troisième ou les pages suivantes des résultats de recherche. Il est donc essentiel pour les entreprises et leur marketing d’apparaître en tête du classement.

Grâce à l’optimisation de leur site Web pour les moteurs de recherche, les gérants de site peuvent obtenir un meilleur positionnement. Au fil du temps, les moteurs de recherche tels que Google ont montré de nombreuses façons selon lesquelles un bon site devrait être conçu. Les optimiseurs de moteurs de recherche professionnels découvrent aussi constamment des moyens – en partie conformes aux règles, en partie contraires aux règles – d’optimiser les pages pour l’algorithme de recherche. En principe, le SEO se distingue en deux actions :

L’optimisation on-page

 
L’optimisation on-page traite des facteurs qui peuvent être modifiés directement sur le site Web. Il s’agit notamment d’éléments techniques qui peuvent être réglées par un système de gestion de contenu ou en modifiant la structure de la page. Par exemple, il est important de remplir complètement et correctement les balises-méta, d’écrire la page en code HTML propre ou de mettre en place une structure de navigation significative et facile à lire pour le moteur de recherche.

D’autre part, des actions sur les contenus sont également nécessaires tant sur les formats que sur les descriptions : les textes, images ou vidéos doivent être préparés pour Google et autres moteurs de recherche de manière à ce que le robot puisse les lire, les analyser et les traiter sans problème.

L’optimisation off-page

 
L’optimisation off-page inclut toutes les méthodes d’optimisation pour les moteurs de recherche qui ont lieu en dehors de votre propre page. Il s’agit avant tout de stratégies de création de liens qui sont conçues pour s’assurer que la page reçoit des backlinks de valeur. Même si les experts en référencement discutent de plus en plus de l’importance de la création de liens, Google semble de moins en moins prendre en compte les liens comme facteur de classement. De plus, à l’époque du marketing de contenu et du « content is king », un bon contenu joue un rôle de plus en plus important dans le linkbuilding.

Qui optimise un site web selon les critères SEO ?

 
En principe, toute personne ayant une influence sur la conception d’un site Web – comme les propriétaires de site Web, les responsables marketing, les concepteurs ou les auteurs – peut participer à l’optimisation pour les moteurs de recherche. Il y a beaucoup de petites vis de réglage qui peuvent être tournées dans le sens d’une optimisation réussie. Par exemple, la programmation, la structure, mais aussi les textes, images et vidéos d’une page comme nous l’avons dit, doivent être optimisés pour les moteurs de recherche.

Les agences de référencement ont une bonne vue d’ensemble de ces vis de réglage et un savoir-faire beaucoup plus approfondi. Ces experts en référencement et en marketing se sont spécialisés dans l’utilisation des méthodes de référencement pour donner aux sites Web une meilleure position dans les classements. Une agence professionnelle se compose généralement d’une équipe qui analyse le site Web de ses clients – à l’aide d’un logiciel – et donne ensuite les recommandations sur la façon de l’optimiser. Souvent, une agence s’occupe en permanence des sites Web de ses clients et les consulte régulièrement. De cette façon, les clients externalisent partiellement l’effort de surveillance nécessaire et obtiennent avec une bonne agence un partenaire de coopération, qui apporte des connaissances complexes mais qui supporte également des coûts plus élevés que d’autres solutions.

Une autre possibilité pour un bon référencement est d’avoir une équipe interne dédiée. Dans ce cas de figure, un ou plusieurs experts SEO sont employés en permanence dans l’entreprise pour surveiller l’optimisation des pages. Il en résulte des voies de coordination courtes pour une entreprise et l’avantage d’un interlocuteur direct et permanent.

Qu’il s’agisse d’une agence de référencement ou bien de SEO en interne, chaque créateur de contenu est responsable de l’optimisation de ses contenus pour les moteurs de recherche lorsqu’il publie des textes, des photos ou des vidéos. Même si des sites Web entiers ont été optimisés par des professionnels du référencement, l’optimisation du contenu pour Google et autres moteurs de recherche est un processus continu pour chaque nouvel apport. L’avantage est qu’une fois que cela est fait, le bon contenu aura un effet positif sur les moteurs de recherche pour les lecteurs.

Qu’est-ce qu’un bon contenu SEO ?

 
Ces dernières années, ce que les moteurs de recherche entendent par bon contenu est devenu de plus en plus semblable à ce qu’un lecteur humain entendrait lui par bon contenu. Même s’il existe encore des différences entre les deux, le contenu que le lecteur aime est devenu la priorité de Google.

Cela signifie qu’un bon contenu doit apporter une valeur ajoutée au lecteur : le divertir, l’informer ou l’aider. Qu’il s’agisse de vidéo, de texte ou d’image, un bon contenu doit être unique, ciblé précisément sur le groupe cible approprié et doit encourager l’utilisateur à participer, partager et comparer.

Tous ces facteurs sont également repris par le marketing de contenu comme une nouvelle sous-discipline du marketing en ligne. L’établissement de liens efficaces semble devenir de plus en plus difficile en raison de la dévaluation des liens dans les algorithmes des moteurs de recherche. Par conséquent, le marketing de contenu est actuellement une stratégie populaire et efficace pour générer du trafic et construire une image positive pour les entreprises. Pour leur marketing de contenu, les gérants de sites Web produisent du contenu à valeur ajoutée et le diffusent via les médias sociaux tels que Facebook, Twitter et Google+ ou d’autres canaux de diffusion. Cela fonctionne aussi bien avec des textes qu’avec des images ou des vidéos. Le moteur de recherche affiche le contenu avec une réelle valeur ajoutée et conduit ainsi l’utilisateur vers le contenu. Néanmoins, ce contenu doit avoir été optimisé pour les moteurs de recherche au préalable.

Un SEO efficace : ce qui est décisif pour l’optimisation

 
Optimisation des textes pour les moteurs de recherche

  • Les contenus uniques : les textes sur Internet doivent être uniques car Google reconnaît de manière fiable les contenus dupliqués et les punit rapidement.
  • La longueur des textes : pour donner à Google suffisamment de matériel pour son évaluation, les textes ne doivent pas être trop courts.
  • Les contenus holistiques : les textes sur Internet doivent décrire un sujet de manière aussi complète que possible et l’éclairer sous différents angles. L’ensemble du contenu d’une seule page doit indiquer clairement au moteur de recherche le sujet qu’elle traite.
  • Les mises à jour : un bon contenu doit être régulièrement rafraîchi et enrichi. Si Google reconnaît de temps en temps qu’une page est mise à jour, le moteur de recherche met à jour ce site Web, le parcourt plus fréquemment et apporte ainsi le nouveau contenu dans son index plus rapidement. Des entrées régulières sur le blog, des articles ou même l’extension de textes existants apportent donc également un avantage pour le classement.
  • Les liens : les liens vers d’autres textes de son propre site Web et les liens vers d’autres sites Web d’autres opérateurs montrent à Google que l’auteur du texte offre à ses lecteurs des informations complémentaires. Toutefois, l’auteur doit utiliser ces liens de manière judicieuse : le lien doit être logique et faciliter la navigation de l’utilisateur sur le site et vers le monde extérieur. Le nombre de liens externes doit être adapté à la longueur du texte. Le plus n’est pas le mieux, au contraire le dicton dit « chaque hyperlien a besoin de son histoire ».
  • Les mots-clés : les mots-clés sont un indicateur clé pour le moteur de recherche quant au contenu d’une page. Si la densité des mots-clés a longtemps été prise comme un critère de référencement, de nombreux experts SEO s’en sont éloignés de plus en plus. Cependant, les auteurs devraient placer les mots-clés plus fréquemment et surtout aux bons endroits : dans les titres h1, h2, au début du texte et des paragraphes, près des images ou des vidéos, à la fin du texte et les termes sont importants aussi dans les métabalises car Google y attache plus d’importance.

Étant donné que les internautes qui font des recherches utilisent souvent deux ou trois termes pour leur recherche, une optimisation dite « longue traîne » pour de telles combinaisons de mots-clés est un facteur important. Google comprend aussi de mieux en mieux les requêtes de recherche complexes et leur sémantique et peut ainsi afficher les résultats les plus pertinents : à l’avenir, les requêtes à longue traîne telles que « Qu’est-ce qu’un bon mot-clé » devraient être prises en compte dans le choix d’un mot-clé.

  • WDF*IDF : la formule WDF*IDF peut être utilisée pour calculer les termes correspondant à un mot clé et leur distribution dans un texte. Cette formule donne ainsi des valeurs beaucoup plus complètes et significatives qu’une simple densité de mots-clés, par exemple, et fournit des termes sur la base desquels un auteur peut écrire un texte facile à lire.
  • Le formatage : les bons textes permettent une indexation facile et sont structurés de manière à ce que le robot de Google et les lecteurs puissent s’y retrouver dans la même mesure. Des sous-titres, des listes à puces, des caractères gras, des paragraphes structurants et une table des matières judicieusement placés et significatifs rendent un texte gérable et donc facile à lire. De plus, les auteurs devraient de préférence placer les mots importants sur le bord gauche du texte. Le Google Bot reconnaît également que toutes ces mesures sont utiles et évalue le texte de manière plus positive
  • Remplissez les balises : méta-description, Alt-Tag, balises de titres etc. donnent au lecteur et au moteur de recherche des informations sur le sujet traité par une page. Bien que Google ne considère ces balises comme un facteur de classement que dans une mesure limitée, le moteur de recherche utilise la méta-description dans ses extraits ou affiche le titre de la page comme résultat de recherche. Un site Web convivial utilise donc des mots et des descriptions significatives.
  • Le plus important d’abord : beaucoup d’utilisateurs ne passent que peu de temps sur les sites Web qui ne leur montrent pas ce qu’ils recherchent tout de suite. C’est pourquoi l’information la plus importante doit se trouver au début d’une page, au début de chaque paragraphe et de chaque phrase – les textes en seront d’autant plus faciles à être indexés par Google.
  • L’orthographe et la grammaire : même si elle est contestée (comme c’est le cas pour de nombreux facteurs de classement), une orthographe et une grammaire correctes exercent une influence sur le classement. L’orthographe correcte est un signe de qualité que le lecteur perçoit. Si le lecteur arrive à la conclusion que l’orthographe est déficiente, sa confiance peut diminuer et avec elle aussi la chance qu’il revienne sur le même site. Par conséquent, l’orthographe et la grammaire correctes sont des facteurs de SEO indirects mais importants.

 
Optimisation des vidéos pour les moteurs de recherche

  • La valeur ajoutée pour le spectateur : le contenu vidéo doit également apporter une valeur ajoutée pour l’utilisateur afin de générer du trafic et de montrer au moteur de recherche qu’il est pertinent.
  • Les noms et les balises : les méta-éléments, les balises de titre, etc. sont également importants pour les vidéos car Google ne peut pas analyser et décortiquer les vidéos. Ainsi, le moteur de recherche dépend des descriptions de celui qui produit la vidéo. Les descriptions doivent être placées, y compris les mots-clés correspondants, à des endroits décisifs tels que les titres ou les méta-descriptions, et le nom de fichier de la vidéo doit également être choisi de manière expressive.
  • Le texte autour de la vidéo : les moteurs de recherche notent une vidéo plus positivement si un texte pertinent donne des explications. Tant dans la description directe (sur Youtube, etc.) que sur la page du site Web sur laquelle est intégrée la vidéo, il convient donc d’inclure un contenu supplémentaire avec les mots clés appropriés.
  • L’invitation à interagir : encore appelée « Call to action ». Que ce soit dans la vidéo elle-même ou dans le texte environnant, une invitation du spectateur à interagir par le partage, la comparaison, le commentaire ou en cliquant sur un lien est un facteur SEO important indirect. En fin de compte, le call to action augmente la portée, augmente le trafic et montre à Google la pertinence du contenu.

 
Optimisation des images pour les moteurs de recherche

  • Ne pas utiliser de contenu dupliqué : Google n’aime pas non plus voir du contenu dupliqué pour les images.
  • Les noms et les balises : le nom du fichier de l’image doit être significatif, les descriptions dans les balises doivent si possible contenir les mots clés appropriés et, selon la balise, expliquer le contenu ou la signification de l’image. Google lit toutes les données textuelles d’une image afin de pouvoir mieux la classer et il lui attribue une note sur cette base.
  • La taille du fichier, la taille de l’image et le format : la taille du fichier d’une image joue un rôle important, en particulier pour les temps de chargement. Parce que les moteurs de recherche préfèrent les sites Web qui se chargent rapidement. Par conséquent, la taille du fichier doit être aussi petite que possible. Néanmoins, la qualité de l’image doit être prise en compte en ce qui concerne l’expérience utilisateur. La taille d’une image (en nombre de pixels) et le format semblent également avoir une influence : Google semble préférer les grandes images et peut afficher le format 4:3 de meilleure façon dans la recherche d’images.
  • Le texte avec l’image : le texte à proximité d’une l’image doit être lié à cette image car les images soulignent ou même déterminent le contenu du texte sur une page. Les mots-clés souhaités doivent également être placés ici. En particulier, les légendes des images ont besoin d’une description claire qui correspond à l’image.
  • La valeur ajoutée pour l’utilisateur : les images doivent compléter le texte ou même en être la base. Si l’image apporte une valeur ajoutée au lecteur et que la légende de l’image reflète également son contenu, les images peuvent générer du trafic supplémentaire via la recherche d’images Google.

Conclusion :

 
L’optimisation des sites Web et du contenu pour les moteurs de recherche est l’élément le plus important pour créer plus de trafic sur Google et les autres moteurs de recherche. Cela fait du référencement une obligation pour toute entreprise qui souhaite renforcer sa visibilité sur Internet. Le SEO peut renvoyer à la fois à des méthodes d’optimisation on-page, c’est-à-dire à des améliorations techniques et de contenu sur un site web, et à des méthodes d’optimisation off-page, comme le link building surtout. L’optimisation du contenu pour les moteurs de recherche joue un rôle extrêmement important aujourd’hui et devrait devenir un objectif de toute stratégie marketing car le marketing de contenu devient de plus en plus prépondérant. En optimisant divers facteurs, les experts en marketing et en référencement peuvent préparer de manière optimale les textes, les images et les contenus vidéo pour les moteurs de recherche et les utilisateurs afin d’améliorer la visibilité de leur entreprise et d’augmenter le trafic et le taux de conversion.

En utilisant nos options de référencement avec le Self-Service, les clients de Textbroker ont la possibilité d’optimiser leur contenu pour les moteurs de recherche en fonction de leurs exigences. Le Managed-Service de Textbroker est également là pour vous assister dans l’optimisation de vos contenus pour les moteurs de recherche.

 


Êtes-vous à la recherche d’un auteur pour votre contenu ?
 
Créer gratuitement un compte client


Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!