Skip to main content

Quiz n°4 : Qui inventera l’origine la plus convaincante à ces expressions ? #10ansTBFrance

Pour poursuivre la série de quiz initiée à l’occasion des 10 ans de Textbroker France, nous vous proposons d’inventer les origines les plus loufoques, les plus poétiques ou les plus absurdes à quelques expressions idiomatiques (sans modifier leur signification).

 

Sur Textbroker, peu de commandes font véritablement appel à l’imagination des auteurs, qui en ont pourtant à revendre, nous n’en doutons pas ! Ce quiz est l’occasion de le montrer.

 

Vraies ou fausses étymologies, légendes connues ou moins connues, anecdotes… Tous les coups sont permis. Une seule chose est à éviter : donner la bonne réponse !

 

Vous l’aurez compris, cette fois, le score importe peu, d’ailleurs, vous pouvez choisir de répondre seulement aux expressions qui vous inspirent ou même seulement à une expression de votre choix.

 

Accéder au quiz n°4

 

Exemple d’origine fictive

 

Voici un exemple d’origine fictive à l’expression « Ne pas casser 3 pattes à un canard », qui signifie être quelconque, ne rien avoir d’extraordinaire.

 

Il faut ici entendre canard dans le sens journal : dans le jargon des imprimeurs lyonnais, les colonnes étaient communément appelées des « pattes ». Ne pas casser 3 pattes à un canard signifiait alors ne pas avoir assez d’importance pour mériter un article de 3 colonnes dans un journal.

 

 

Inspiration

 

Vous pouvez utiliser différents leviers pour trouver une origine fictive à une expression :

  • Le double sens de certains mots comme dans notre exemple
  • L’image provient de la citation d’un roman, d’un poème (ou d’un film, ne nous donnons pas de limites !)…
  • L’étrangeté vient de l’ancienne signification d’un mot, plus utilisé de nos jours ou dont le sens a dérivé au fil des années
  • L’expression se réfère à une habitude qui n’a plus lieu d’être maintenant : par exemple, issue du domaine militaire, d’une coutume, d’une fête religieuse…
  • N’hésitez pas à exploiter la proximité entre plusieurs expressions toutes faites : certaines formules étant créées à partir d’une autre expression idiomatique (pour en exprimer l’inverse par exemple, comme dans « ce n’est pas de la tarte », qui prend le contrepied de « c’est du gâteau »)
  • La reprise d’un comportement ou d’un phénomène physique appliqué à l’humain (comme pour les expressions animalières ou celles décrivant un processus chimique/scientifique)

 

 

N’hésitez pas à continuer à proposer des origines farfelues à vos expressions favorites en commentaire pour nous montrer vos talents !

 

À vous de jouer !

 


Pas de commentaire disponible


Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!