Skip to main content

Tu sais que tu es auteur·e sur Textbroker, quand… #10ansTBFrance

Petite pause détente en ces jours ensoleillés, dans le cadre des #10ansTBFrance, avec une liste des signes qui montrent que, oui, sans l’ombre d’un doute, nous travaillons bien sur Textbroker ! On a plein d’idées, et vous ?

Tu sais que tu es auteur·e sur Textbroker…

 

1. Quand ton alarme sonne tous les jeudis pour te faire penser à demander un versement.

 

2. Quand tu repères les mots-clés en un clin d’œil dans les textes lus sur le Web.

 

3. Quand tu évalues la réussite de tes journées au nombre de mots rédigés (Yes ! une journée à 4 000).

 

4. Quand tu n’as plus de mots en stock après une grosse journée, ce qui te fait produire un gloubi-boulga de mots inintelligibles au dîner (si tu n’as jamais essayé de malmener la langue exprès après le travail, teste, ça fait un bien fou !).

 

 

5. Quand ta famille te prend pour un·e espion·ne quand tu énonces d’un air mystérieux « Mangez sans moi, je ne peux pas venir ce soir, le compte à rebours est lancé… » comme si tu allais sauver le monde, alors que tu as juste un texte en retard à livrer.

 

6. Quand tu ne peux pas t’empêcher de relever les fautes dans les articles/chroniques radio /reportages à la télé… D’ailleurs, quand tu t’en rends compte, ça t’énerve et… (retour à l’exercice suggéré en point 4).

 

7. Quand, le soir, avant de t’endormir, tu corriges la fluidité des phrases de tes romans feelgood.

 

 

8. Quand tu te dis parfois que c’est bien pratique pour le karma, cette petite case à cocher où tu acceptes de renoncer à tout droit d’auteur sur le texte… mais que tu te vexes quand même comme si c’était ton bébé quand tu reçois une demande de modifications du client.

 

9. Quand tu te découvres des talents de virtuose au piano après avoir réalisé que tu as peut-être un poil sous-évalué le temps nécessaire pour rédiger ta commande.

 

10. Quand la formulation « Cher auteur » figure plus souvent en haut des emails que tu reçois que ton prénom ou « Madame, Monsieur, ».

 

11. Quand tu te rends compte, 3 semaines après avoir livré un texte, que tu avais livré la mauvaise version, celle avec les coquilles, en lisant le feedback de ton évaluation !

 

 

12. Quand tu as découvert un mutant pas sympa du syndrome de la page blanche : ce n’est pas que tu n’as rien à dire au sujet de cette commande, mais ton cerveau bugge après la livraison de 3 articles de 1 000 mots dans la journée, même s’il n’est que 16 heures. Tu réfléchis à statuer sur le seuil de mots maximal que tu es capable de produire par jour avant que ce cataclysme se produise…. Bon OK, en vrai, tu as déjà essayé, mais ce n’est pas tous les jours pareil. Bref, arrête de procrastiner !

 

13. Quand tu trouves l’article que tu as rédigé en ligne sur le site du client… qui y a ajouté des fautes d’orthographe et inséré de nouveaux mots-clés non demandés à la hache. Youpi ! Souris, retourne lire le point 8 et rouvre ton article anti-gonflement de chevilles, celui où ce même client a corrigé sans broncher tes approximations sur son métier très technique…

 

14. Quand tu te mets à noter les perles et autres horreurs lues sur le Web lors de tes recherches et à mettre dans tes favoris des blogs dont le sujet t’indiffère, juste parce que l’auteur·e écrit bien.

 

15. Quand tu ressens la même fierté qu’un chef de restaurant gastronomique recommandé par le Gault & Millau : tu as enfin gagné ta 5e étoile !

 

 

16. Quand tu te résignes, atterré·e, à livrer un texte avec un mot-clé erroné (« travail manuels ») placé 3 fois, après avoir alerté le service d’assistance et reçu comme consigne de conserver tel quel le mot-clé donné par le client.

 

17. Quand tu as déjà travaillé dans des endroits improbables, comme ta baignoire, la cabane de jardin des petits quand ils étaient à l’école ou encore au milieu d’un champ, juste pour être tranquille et éviter les notifications ou autres distractions. Le Web ? Demain je coupe tout ! Sauf si on me confie une DirectOrder ! Au fait, est-ce que j’ai reçu une DirectOrder ? Arghhh, encore raté pour la déconnexion !

 

18. Quand tu t’es déjà ratatiné·e dans ton siège de bureau en râlant après les miettes qui se glissent sous ton clavier après avoir reçu un texte renvoyé pour des coquilles.

 

19. Quand, ce matin, tu as le choix entre rédiger un article pour de la lingerie coquine à livrer avant le petit-déj’ ou expliquer à des entrepreneurs comment ils ont raté la révolution digitale (tu te réjouis déjà de rédiger la deuxième option… en pyjama).

 

 

 

20. Quand tu te mettrais des baffes en relisant un article que tu as rédigé en mode pilote automatique où tes tocs de langage te sautent aux yeux : du coup, ta journée est terminée, tu pars en balade…

 

21. Quand tu regrettes très fort de ne pas avoir pris l’option Klingon LV3 quand tu tentes de déchiffrer le briefing du client.

 

22. Quand tu te dis que tu as peut-être un peu exagéré la différenciation de tes 10 textes sur la ventilation en écrivant “la trappe qui sert à laisser passer l’air au sommet du panneau vertical séparant l’intérieur de l’extérieur de votre habitation”.

 

23. Quand, lors de l’achat de ton nouvel appareil électroménager, tu parcours le manuel d’installation en te demandant s’il s’agit d’une traduction automatique ou d’un véritable travail de rédaction en français (premier critère pour choisir un appareil de qualité !)

 

 

24. Quand tu te fatigues tout·e seul·e à force d’essayer de te vendre pour obtenir une DirectOrder : mais oui, promis, juré, je suis passionné·e par [ajouter le sujet du client].

 

25. Quand Google ne sait pas qui tu es (le lundi, tu es un homme de 65 ans, le lendemain un ado, et ensuite une ménagère de moins de 44 ans) et que le travail te suit partout (coucou les pubs bizarres sur Facebook et autres annonces improbables).

 

26. Quand, lorsque tu piques du nez sur ton clavier et commences à écrire n’importe quoi, une voix s’élève dans ta tête et gronde : « Merci d’éviter les répétitions et le remplissage. ».

 

27. Quand, parfois, tu te sens seul·e et tu lis des blogs de rédacteurs web pour avoir l’impression d’avoir des collègues… et tu ouvres de grands yeux en lisant sur LinkedIn des profils de parfait·e·s « mumpreneures »/néoruraux/copywriters qui se déclarent « passionné·e·s par l’écriture/le SEO depuis toujours » et te disent que, toi aussi, tu peux « vivre ton rêve ». OK, fini de procrastiner, tu retournes écrire ta TeamOrder pour un site vitrine sur la vidange des fosses septiques…

 

 

 

 

28. Quand tu as enfin arrêté d’entendre en 2020 des phrases comme « écrire en télétravail, de toute façon, ce n’est pas un vrai métier » ou « tu as de la chance de travailler à la maison ».

 

29. Quand ton écran d’ordinateur ressemble à une grille de sudoku ou au tableau de bord d’un chef de la sécurité, avec ses milliers d’onglets ouverts simultanément.

 

30. Quand tu censures toute musique non instrumentale le week-end parce que trop de mots, trop de mots, trop de mots dans la tête ! Pauuuuuuse… (aïe, ça se sent que, nous aussi, on a besoin de vacances, peut-être ?).

 

 

 

N’hésitez pas à poursuivre cette liste en commentaires et à nous dire dans quelles situations vous vous reconnaissez, nous avons hâte de vous lire ! Bonnes vacances à tous ceux et toutes celles qui prennent quelques jours de pause bien mérités et merci à vous d’être là toute l’année !

 


commentaires

Mikaël B. 22. juillet 2021 - 12:31

Je me suis retrouvé dans presque tous les points. Un bon travail !

Répondre

Noxy 22. juillet 2021 - 13:09

Ha ha! Le coup du compte à rebours, de l’approximation technique et des onglets ouverts par milliers, ça me parle bien, même si je ne rédige pas tant de textes, pas autant que je le voudrais en tout cas !
Comment on obtient une DriectOrder déjà ???

Répondre

StéphanieD 22. juillet 2021 - 15:36

Bonjour,

Ce sont les clients qui vous envoient des DirectOrders. En général, c’est parce qu’ils ont cherché des auteurs ayant des connaissances sur un sujet particulier ou parce que vous avez déjà rédigé pour eux avant et que la qualité correspond à leurs attentes. Il est aussi possible que ce soit parce qu’ils ont des textes à traiter (très) rapidement. Nous leur recommandons des DirectOrders dans ce cas.

Répondre

Ackay 27. juillet 2021 - 20:00

Soignez votre profil ! Par expérience, une cliente m’a envoyé des directorders car un exemple de texte lui avait donné envie de courir !

Répondre

Marie B. 22. juillet 2021 - 19:22

Tellement vrai ! Un peu de légèreté et d’humour, ça fait du bien. Merci pour cet article sympathique et drôle, très bien vu également…

Répondre

Marie B. 22. juillet 2021 - 19:58

Hé, Textbroker, cela fait dix ans que je travaille sur ta plateforme, depuis le 13 avril 2011 exactement. J’ai droit à un cadeau d’anniversaire moi aussi ?
Longue vie à toi, et à moi et à toutes les "petites mains" qui sont venues grossir les rangs.

Répondre

Jean Stéphane 22. juillet 2021 - 23:07

Quand Pierrette a déjà câlé le dîner aux chandelles de cette soirée presqu’inoubliable dans un cluster de ses neurones et que Pierre appelle juste 5 minutes avant pour s’excuser parce qu’il était certain de se libérer une heure plus tôt – hélas !

Répondre

Manon 23. juillet 2021 - 10:37

Le point 16 est clairement le plus compliqué pour moi haha

Répondre

Larmax 23. juillet 2021 - 11:23

31. Quand tu es capable de disserter sur l’installation d’une cabine de douche ou d’une gaine électrique avec tonton Gégé alors qu’en vrai tu n’es même pas fichu de changer l’ampoule de ton salon.

32. Quand tu envoies un texto à ta chérie et que tu encadres le texte par des balises HTML : <p>Je t’aime</p>

33. Quand tu te prends pour Baudelaire alors que tu as juste rédigé la description d’un aspirateur.

Bravo pour l’article, très sympa à lire.

Répondre

Ackay 27. juillet 2021 - 19:58

J’aime bien vos points 31 et 32 !!!

Répondre

Christelle M. 23. juillet 2021 - 23:06

Hé oui…..Un très beau portrait, très réaliste. Elle est où la caméra ???

Répondre

Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!