Skip to main content

Comment déchiffrer un briefing ?

Que vous soyez un nouvel auteur sur Textbroker ou que vous rédigiez des textes sur la plateforme depuis plusieurs années, vous avez certainement déjà été confronté à un briefing sibyllin, comportant des termes inconnus ! Pourtant, derrière ces mots complexes se cachent, la plupart du temps, des notions très simples. Textbroker vous donne toutes les informations utiles pour décrypter des consignes – à première vue – incompréhensibles.

Ne pas comprendre un brief, est-ce normal ?

Le métier de rédacteur web ne se cantonne pas au maniement de la langue française (même si celle-ci demeure essentielle !). Écrire pour le web consiste à connaître et à appliquer un certain nombre de consignes qui visent à améliorer la pertinence et l’efficacité des textes d’un point de vue marketing ou qui permettent d’optimiser le référencement naturel (SEO). Dans ce contexte, l’on comprend aisément pourquoi l’utilisation de balises, de liens et de termes spécifiques fait partie des exigences des clients. Ces derniers emploient bien souvent leur propre jargon en fonction de leur environnement, de leurs connaissances et de leurs enjeux. Pour cette raison, vous pouvez rencontrer des briefings qui vous paraissent peu clairs. Mais rassurez-vous, l’habitude vous permettra de maîtriser toutes les facettes relatives à la rédaction on-line !

Quelques définitions des termes les plus récurrents

Vous avez besoin d’éclaircissements ? Voici quelques-uns des termes techniques les plus utilisés par les clients de Textbroker.

CTA (call to action)

Ce terme, qui signifie littéralement en français « appel à l’action », désigne une phrase placée en fin d’article dont le rôle est d’inciter le lecteur à réaliser une action précise. Il peut s’agir du téléchargement d’un document, d’une transaction ou d’une inscription. Lorsque vous rédigez un call to action, il est important d’utiliser des verbes d’action qui indiquent clairement au visiteur la marche à suivre, en fonction des objectifs de l’annonceur. Par exemple, une phrase vide de sens telle que « cliquez ici pour lire la suite » ne suffit pas à accompagner l’utilisateur.

Les meta-descriptions

De nombreuses commandes nécessitent la rédaction d’une meta-description conforme aux règles SEO. Placée dans la partie invisible d’une page web, la meta-description est une information mise en avant dans les pages de résultats de recherche. Même si son importance pour le SEO est controversée, une meta-description unique et incitative peut considérablement augmenter le taux de clic d’un site. Idéalement, elle doit comporter plusieurs mots-clés et ne pas dépasser 150 caractères espaces compris (cec). À noter que Google a récemment modifié le nombre de caractères autorisés, qui atteint désormais 220 caractères espaces compris. Cependant, certains clients préfèrent se limiter aux normes officielles. Il est recommandé de toujours respecter le nombre de caractères exigé dans le brief.

Persona

Relativement récent dans le domaine du content marketing, le persona est, en quelque sorte, la version 2.0 du « client-type ». Il prend la forme d’un personnage virtuel doté d’un nom, d’un statut familial et d’un métier, pour représenter une cible spécifique. Lorsqu’un client vous demande de rédiger un texte en prenant en compte la notion de persona, vous devez personnaliser votre rédaction pour que celle-ci réponde parfaitement aux attentes de ce prospect virtuel. Le persona est très souvent associé à un cycle spécifique du parcours client, qui s’articule autour de trois stades : « awarness » (prise de conscience), « consideration » (réflexion) et « decision » (prise de décision).

Mots vides et mots-clés

En tant que rédacteur SEO, l’intégration des mots-clés ne devrait plus avoir de secret pour vous. Cependant, une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal ! Les mots-clés sont des expressions stratégiques sur lesquelles le client souhaite positionner son site. Ils sont souvent répétés plusieurs fois dans un même texte, selon un principe de densité qui vise à optimiser leur visibilité. Les moteurs de recherche ont beaucoup changé la manière dont ils analysent les mots-clés. Ils sont aujourd’hui capables de comprendre les synonymes. Ils savent également reconnaître les mots vides, comme les prépositions, par exemple. Lorsqu’un client vous demande d’intégrer des mots-clés et vous autorise à utiliser des mots vides, vous pouvez adapter les expressions pour améliorer leur lisibilité. Par exemple, « location voiture Angers » deviendra « location de voiture à Angers ».

Vous disposez maintenant de toutes les clés pour interpréter correctement les briefings des clients de Textbroker. N’oubliez pas que les domaines de la rédaction web, du référencement et du web marketing évoluent constamment. N’hésitez pas à consulter régulièrement ce blog et notre centre d’expertise pour vous tenir informé !


Articles similaires


Pas de commentaire disponible


Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!