Skip to main content

10 Astuces pour une meilleure mise en forme de ses pages web

Le formatage de texte est un métier numérique qui a plus d'importance qu'on ne l'imagine. Pour réussir en tant que blogueur ou producteur de contenu sur Internet, une bonne mise en page est incontournable. Il ne s'agit pas de codes HTML ou de techniques de programmation à proprement parler. Le formatage du texte dont nous parlons ici vise à rendre le contenu visuellement attrayant et efficace. La connaissance du langage HTML n'est pas absolument nécessaire même si cependant, il est utile de connaître quelques commandes HTML simples. Vous trouverez dans cet article dix conseils utiles pour la mise en page de vos textes pour Internet.

 
Si vous passez votre journée à diffuser de courts messages sous forme de bribes de texte sur Twitter, Snapchat et d’autres plateformes, vous n’avez pas à vous soucier outre mesure de ce type de formatage. Il suffit généralement de respecter le nombre maximum de caractères maximal et de commencer à taper. Langage familier, fautes de frappe, abréviations excessives – généralement, tout cela ne pose pas de problème. Les portails de messagerie fournissent des informations brèves que le cerveau peut facilement absorber.

Le cas des textes plus longs, qui contiennent des informations détaillées et qui nécessitent plus d’attention, est différent. Il s’agit, par exemple, des articles de blog factuels, des thèmes complexes ou des textes d’actualité bien documentés.

Si vous souhaitez que les visiteurs s’intéressent à votre texte et le lisent jusqu’au bout, vous devez le présenter de manière à ce qu’il soit visuellement attrayant et que la forme soit en rapport avec le contenu. Des textes bien formatés – c’est-à-dire agréables à lire – sont plus souvent partagés que les textes écrits sans passion et sans structure claire.

Les internautes emploient de nombreuses résolutions d’écran, en particulier sur les appareils mobiles avec leurs formats portrait ou paysage. Le Responsive Design, de plus en plus répandu, garantit que tous les contenus sont affichés à la résolution appropriée. C’est pourquoi, lors de la création des textes, il faut veiller à ce que les contenus puissent être affichés dans toutes les dimensions possibles, de façon claire et ordonnée.

Nous vous présentons ci-dessous une liste de contrôle relative au formatage des contenus pour la toile.

1. Des textes bien structurés qui font de la lecture un vrai plaisir

 

La pyramide inversée est un modèle simple qui permet de présenter rapidement un contenu au lecteur. Le plus important est le début de l’article et il faut clarifier immédiatement les cinq questions suivantes pour le lecteur : qui, quoi, quand, où et comment.

Toutes les informations pertinentes doivent être incluses dans les premières phrases. Bien entendu sous forme comprimée, afin de pouvoir les approfondir dans le texte, au fur et à mesure de sa progression. Tous les faits sont traités par ordre d’importance. Leur présentation est suivie de citations, de références et d’informations complémentaires avant de terminer par une conclusion pertinente.

Les prochaines étapes de notre liste de contrôle portent sur les différentes mesures visant à mettre en place une structure claire.

2. Les titres et sous-titres

 

Regardez comment les grands journaux travaillent leurs titres. Le titre est la première promesse faite au lecteur dans un article. C’est aussi ce que Google utilise pour classer votre site (balise h1).

Outre le titre principal, chaque article doit contenir un nombre raisonnable de sous-titres. Ces derniers servent à attirer l’attention des lecteurs. De plus, le texte doit être divisé en sections claires et facilement compréhensibles. En règle générale, chaque section, qui peut se suffire à elle-même dans le contexte général, devrait avoir son propre sous-titre. Ainsi, vous pouvez créer de nouvelles accroches pour maintenir l’intérêt des lecteurs.

Le titre principal et au moins un sous-titre doivent contenir le mot-clé principal de votre texte. Placez le mot-clé au début du titre. Le mot-clé doit également se trouver dans la première phrase, après le titre. Utilisez des mots-clés secondaires dans les sous-titres.

Rappel : pour que Google reconnaisse le titre d’un article et puisse le référencer, on se sert des balises HTML. La première balise « h1 » n’est utilisée que pour le titre principal. Habituellement, les balises « h2 » et « h3 » sont utilisées pour les sous-titres. La taille et la casse des titres diminuent avec l’augmentation de la valeur numérique, le niveau h4 étant plutôt inhabituel. Utilisez les différentes tailles de caractères pour subdiviser les sections de votre publication, du plus important au moins important.

Évaluez également la longueur des titres afin de vous assurer qu’ils sont lisibles dans leur intégralité sur n’importe quel format d’écran. Vous pouvez utiliser des chiffres, des lettres et des espaces jusqu’à un maximum de 70 caractères. Le nombre maximum de caractères dépend de la largeur des caractères utilisés. C’est pourquoi nous conseillons généralement jusqu’à 60 signes pour les titres. Cette pratique s’applique également au méta-titre, qui est affiché dans l’onglet du navigateur de votre site et qui influence le classement SEO.

Le générateur SERP de Sistrix est un outil utile et gratuit, avec lequel vous pouvez rapidement vérifier si les titres, les méta-titres ou les méta-descriptions respectent la limite de caractères.

 

Mettez les contenus importants en gras

 

Les caractères gras conviennent bien pour mettre en évidence des mots ou des passages de texte. Étant donné que Google lit ces marquages, il convient d’utiliser les balises HTML correctes. La balise ‹b› est plus faible que la balise ‹strong›. La balise ‹b› (pour bold) ne fait que mettre les mots en gras. La balise ‹strong›, en revanche, indique à Google que du contenu important suit. Par conséquent, ces balises ont une influence sur le classement SEO.

Les titres et les caractères gras peuvent être considérés comme des mesures d’optimisation on-page. Nous vous en révélons plus sur ce sujet plutôt technique dans un article détaillé de notre Centre d’experts.

3. Diviser les textes en paragraphes significatifs

 

Divisez votre texte en paragraphes significatifs. Ceux-ci ne doivent pas être trop longs – il est préférable de traiter chaque paragraphe comme un mini-texte avec sa signification spécifique venant s’insérer dans le contexte général. Des paragraphes volumineux sans délimitation claire peuvent rapidement fatiguer l’œil.

Une structuration supplémentaire des paragraphes peut être mise en place en utilisant des bordures ou un fond coloré, par exemple pour mettre davantage en évidence les avertissements ou les conditions de participation.
 


 

4. Utiliser des phrases de la bonne longueur

 

La même règle s’applique à la formation des phrases : mieux vaut ne pas trop en faire. Présentez toutes les informations de manière concise et allez vite au but. Bien entendu, quelques phrases plus longues peuvent être utilisées pour expliquer des informations plus complexes et créer une certaine variété. Cependant, si une phrase sur deux dépasse trois lignes ou plus, vous aurez des textes peu esthétiques et difficiles à comprendre.

Il est important d’employer le mélange parfait de phrases courtes et longues pour assurer un flux de lecture agréable. Un texte composé uniquement de phrases courtes semble contre nature. L’œil s’arrête trop souvent. Si, en revanche, pratiquement chaque phrase s’étend sur plusieurs lignes et enchaîne les propositions subordonnées tout comme les termes complexes, l’œil se fatigue en lisant.

5. Maîtriser l’art de la ponctuation

 

Les signes de ponctuation permettent de souligner les parties importantes d’un texte, par exemple en ajoutant des tirets ou des guillemets. Les points d’interrogation peuvent encourager le lecteur à réfléchir à ce que vous dites, et les points d’exclamation peuvent souligner des déclarations importantes. N’utilisez ces signes de ponctuation qu’avec précaution, aux endroits les plus importants, sinon leur effet s’effacera rapidement !

6. Utiliser des énumérations et des listes

 

Les énumérations et les listes permettent d’assouplir le texte et servent à présenter les informations importantes de manière compacte. Le classement dans les moteurs de recherche est amélioré par des listes significatives. Les listes peuvent être structurées différemment – par exemple sous forme de :

  • Listes à puces
  • Listes numérotées
  • Listes avec case à cocher.

Les informations traitées dans les listes peuvent être facilement gardées à l’esprit. Par exemple, une liste indique les groupes de produits que vous proposez ou les villes dans lesquelles vous vous trouvez. Vous pouvez également utiliser cette technique pour résumer ce que les lecteurs peuvent attendre de votre texte. Les listes numérotées sont idéales pour le classement (« les 10 meilleures destinations de vacances », etc.) ou pour des tutoriels étape par étape. Vous trouverez ici un petit guide de mise en forme HTML pour les rédacteurs en ligne.

7. Des mots clairs pour des textes compréhensibles

 

Veillez à acquérir un vocabulaire complet afin de pouvoir exprimer vos pensées dans des termes concrets et précis. Plus vous vous exprimerez précisément, mieux les lecteurs comprendront ce que vous voulez dire. Et plus vous utiliserez de mots différents, plus votre texte sera varié et divertissant.

Bien entendu, le choix des mots dépend de la langue de votre groupe cible. Vous pouvez opter soit pour une expression précise et factuelle, soit utiliser les métaphores et les images. Évitez les phrases vides et les mots inutiles. Débarrassez-vous des mots superflus et allégez votre texte. Vous pouvez effectuer cette étape à la fin de la rédaction.

Les compétences en matière de narration sont utiles pour développer un style attrayant. Si vous voulez vendre un objet ou un service, les lecteurs seront intéressés par les avantages concrets de votre offre. Par exemple, racontez des histoires sur la façon dont vos produits résolvent les problèmes de leurs utilisateurs dans la vie quotidienne. Ainsi, les lecteurs peuvent mieux comprendre ce qu’ils pourraient faire de l’objet que vous vendez. Décrivez les avantages de manière si vivante et si claire que les lecteurs seront impatients d’essayer vos produits par eux-mêmes.

Utilisez des métaphores et des descriptions imagées pour captiver l’imagination de vos lecteurs. Par exemple, lorsque vous faites un reportage sur un lieu, ne vous contentez pas d’écrire qu’il est « beau ». Essayez de faire transparaître et de véhiculer des émotions à travers le texte : parlez du vent dans les champs, du bruissement des bois et par exemple du grésillement du lard dans votre petite cuisine qui surplombe la mer. Dans notre centre d’experts, vous trouverez un article sur l’art du storytelling pour promouvoir une marque.

8. Citez des experts

 

Les citations peuvent aider à souligner une déclaration et ainsi renforcer vos propos. Veillez à citer correctement et à indiquer qu’il s’agit d’une citation avec des guillemets.

 

9. Faciliter le partage

 

Faites en sorte qu’il soit aussi facile que possible pour les utilisateurs de partager vos messages sur Internet, par exemple en prévoyant les boutons de partage sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, YouTube, etc. Des actions telles que des concours ou des enquêtes peuvent également accroître l’attrait des lecteurs pour vos publications et les pousser à l’interaction.

 

10. Le choix des images

 

Les images sont encore mieux mémorisées que les mots écrits ou parlés. Il est conseillé d’illustrer chaque texte par des images correspondant au sujet. Une image bien choisie sert d’accroche, car elle crée chez le lecteur une attente à l’égard du contenu.

Les images et les graphiques peuvent également servir de séparation entre les paragraphes ou les chapitres. Ils soulignent les déclarations ou mettent le lecteur dans l’ambiance du prochain paragraphe.

Conclusion : des textes bien mis en forme

 

Mettre en forme votre texte est une marque d’attention envers vos lecteurs. Cette mesure vous aidera à communiquer votre contenu de manière compréhensible et à le rendre accessible à un large éventail d’internautes. Un style clair et visuel démontre votre professionnalisme et vous distingue de vos concurrents.

Les conseils ci-dessus ne sont pas destinés à vous guider dans le choix du contenu ou du style de langue à utiliser. Il n’y a pas de limites à votre créativité personnelle. Nous souhaitons plutôt vous fournir un cadre qui vous aidera à présenter votre contenu sous un éclairage favorable et à le rendre le plus accessible possible à un large public. Il suffit de penser à nos conseils comme au plan ou à la structure d’une bibliothèque, dont vous remplirez les étagères de vos œuvres.

 


Besoin de rédacteurs pour rédiger votre contenu ?

Nos milliers d’auteurs sont là pour vous !

S’inscrire gratuitement


 


Articles similaires


Pas de commentaire disponible


Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!