Skip to main content

Déjouez les pièges !

Même les meilleures plumes peuvent avoir quelques moments de doute. Voici quelques rappels et astuces pour éviter les confusions qui peuvent parfois freiner l’envol des rédacteurs les plus zélés.

voir/voire

Pour distinguer ces deux formes, il suffit d’un simple exercice de substitution :

– la forme « voire », adverbe invariable, peut être remplacée par « et même ».

Il se montre parfois grossier, voire (= et même) violent.

– dans le cas contraire, vous avez généralement affaire à l’infinitif du verbe « voir ».  

Ce dernier point reste à voir (= considérer)

 

pair/ paire

– le nom féminin « paire », qui désigne un ensemble de deux éléments identiques ou étroitement associés, prend toujours un e.

une paire de chaussures, une paire de chevaux

Le mot prendra la marque du pluriel s’il y a plusieurs paires.

des paires de chaussures

– l’adjectif  qualificatif  «  pair(e)(s) » s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Un nombre pair  est un nombre divisible par deux. Six et seize  sont des nombres pairs

Les reins et les poumons sont des organes pairs (≈ doubles)

– Le nom masculin « pair »  qui signifie « égal » ne se rencontre plus guère que  dans des tournures particulières comme « être jugé par ses pairs (= ses égaux) ».  On le trouve également dans des expressions comme « hors pair »,  « aller de pair » et « travailler au pair » où il reste au singulier.

 

à pied/pieds

S’il est aisé de faire la distinction entre le cas d’un verre à pied (= à un seul pied) et d’un bahut à pieds galbés (à plusieurs pieds), le bon sens ne suffit pas toujours pour éviter les fautes. 

Retenez du moins quelques expressions où le singulier est de règle (même si cela peut parfois paraître discutable) : voyager à  pied (par opposition à par bateau, à cheval, en voiture…); perdre pied; au pied du lit; de pied en cap; mettre pied à terre…  

Et n’hésitez pas à recourir à l’aide que représente le dictionnaire en cas de doute !

 

idéals/idéaux

– le nom masculin « idéal » n’admet au pluriel que la forme en -aux :

Les grands idéaux sont souvent utopiques.

l’adjectif qualificatif présente en revanche deux formes au masculin pluriel:

Ces patients sont des sujets idéals / idéaux

En conclusion, mieux vaut donc utiliser au pluriel la forme en -aux pour éviter tout risque d’erreur. 

 

Français/ français

– Utilisés comme noms d’habitants, les mots « Français, Anglais… » s’écrivent avec une majuscule :

Les Français sont souvent casaniers.

Il est marié avec une Française.

– En revanche, si le nom désigne la langue correspondante , il ne prend pas de majuscule :

Le français est une langue très riche.

– L’adjectif , lui, commence toujours par une minuscule.

La mode française séduit les élégantes de tous les pays.

 

Conclu… t ? e ? s ?

Le verbe conclure présente des difficultés certaines en raison de la confusion qui peut être faite entre ses formes conjuguées mais aussi avec celles du participe passé.

Dans ce verbe du troisième groupe, on trouve en effet la voyelle u au présent de l’indicatif ( je/tu conclus, il conclut), du subjonctif ( que je conclue, que tu conclues) et de l’impératif (conclus), mais aussi au passé simple de l’indicatif ( je/tu conclus, il conclut) et enfin au participe passé (conclu(e)(s)).

– Commençons par le plus simple. La forme conclut est obligatoirement une forme conjuguée, celle de la troisième personne du singulier du présent de l’indicatif ou du passé simple. Pour vous en assurer, vous pouvez remplacer le verbe conclure par un verbe du premier groupe de sens proche.

Puis il conclut son discours. (=il achève/acheva son discours)

– La forme conclue peut correspondre au féminin singulier du participe passé. Là encore, la substitution avec un autre verbe de sens voisin du premier groupe vous permettra de vous assurer que c’est bien le cas.

L’affaire conclue (= terminée), il quitta les lieux.

S’il s’agit du subjonctif présent (à la première ou à la troisième personne du singulier), il vous faudra faire la substitution avec un verbe du deuxième groupe comme finir pour mettre en évidence la terminaison du subjonctif.

Pourvu qu’il conclue (=finisse) vite cette affaire ! 

– Reste enfin la forme conclus qui peut correspondre tout d’abord au masculin pluriel du participe passé. Dans ce cas,  si vous avez quelque doute sur la terminaison choisie,  remplacez le verbe conclure par un verbe du premier groupe comme le verbe achever pour plus de certitude.

Les termes du contrat une fois conclus (=achevés), il signa le document.

Si vous pensez qu’il s’agit plutôt du présent ou du passé simple de l’indicatif à la première ou à la deuxième personne du singulier, ce même exercice de substitution vous sera tout aussi utile pour le vérifier.

Je  conclus (= J’achève : présent de l’indicatif) toujours mes discours par une courte péroraison.

Tu conclus alors (= achevas : passé simple) ce discours par une courte péroraison.

 

Retrouvez d'autres trucs et astuces pour ne plus faire de fautes d'orthographe dans les tutoriels 1 et 2 sur la langue française.


Articles similaires


commentaires

219211 13. novembre 2014 - 10:19

Merci pour cette piqûre de rappel. dans le feu de la rédaction, les hésitations sont fréquentes, et les erreurs tout autant. 

 

 

Répondre

91003 15. novembre 2014 - 10:08

Je suis d'accord avec Virginie, les étourderies nous guettent quand on rédige beaucoup

Merci pour ces petits points de grammaire

Répondre

178566 18. novembre 2014 - 6:03

Eh oui ! moi je suis toujours à 3 étoiles pour des fautes aussi bêtes 🙁

Grand merci pour ces rappels ! 

Répondre

90289 20. novembre 2014 - 14:28

Merci à toutes les trois pour vos sympathiques commentaires  🙂

Ne vous découragez pas, Diana53,  il faut traquer la faute sans pitié,  et  vous progresserez sûrement ! 

 

Répondre

243015 17. juin 2015 - 14:18

On ne doit pas désesperer ,c'est en forgeant qu'on devient forgerant!

Répondre

273863 27. janvier 2016 - 10:19

Merci beaucoup

Répondre

Les fautes récurrentes – Partie 3 | Blog Textbroker 16. mars 2018 - 15:15

[…] de la même façon mais qui ont une orthographe et/ou une signification différente. À vous de déjouer les pièges […]

Répondre

Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!