Skip to main content

RankBrain : l’intelligence artificielle au service de Google

Google n’a de cesse de travailler sans relâche pour perfectionner son algorithme afin d’accroître la pertinence de ses résultats. Plusieurs mises à jour – notamment Hummingbird – ont déjà permis au moteur d’améliorer la compréhension linguistique et sémantique des Google bots, les fameux robots d’indexation qui crawlent et analysent les pages web quotidiennement. Avec RankBrain, un algorithme d’apprentissage automatique, Google a entrepris d’aller plus loin en utilisant l’intelligence artificiellepour affiner la compréhension des requêtes des internautes. Un pas de géant qui confirme à nouveau l’importance d’une stratégie de contenu bien rodée.

Des capacités d’analyse sophistiquées

RankBrain fait couler beaucoup d’encre depuis son lancement en octobre 2015. En effet, Google a présenté son outil comme une véritable révolution et l’aboutissement de plusieurs années de recherche et de développement. RankBrain, qui signifie littéralement en français « classement cérébral », est capable d’analyser contextuellement une requête, de la même manière que le cerveau humain. Pour parvenir à un tel niveau d’expertise, il se fonde sur des vecteurs, c’est-à-dire les connections sémantiques qui relient les mots entre eux. Par conséquent, grâce à RankBrain, Google est désormais capable d’afficher un résultat de recherche qui ne contient pas nécessairement la requête de l’internaute mais qui répond davantage à son besoin. Mieux encore, il peut aider le moteur à appréhender de nouveaux mots clés n’ayant jamais été utilisés, lever toute ambiguïté sémantique et anticiper les intentions sous-jacentes des usagers.

RankBrain : un nouveau critère à ne pas négliger

Au cours d’une interview, Greg Corrado, qui n’est autre que le créateur de RankBrain, a révélé une information surprenante : son outil d’intelligence artificielle serait devenu le troisième critère majeur de l’algorithme de Google ! Si l’on ne sait pas encore avec exactitude la façon dont RankBrain influence le SEO, l’on peut toutefois en déduire que l’expérience utilisateur est encore une fois favorisée. Une chose est sûre : plus un contenu répondra de manière pertinente à une requête donnée, plus il aura de chances d’être positionné dans les premiers résultats de recherche. Cela signifie que les rédacteurs ont tout intérêt à retravailler leurs contenus pour les densifier, tant sur la forme, que sur le fond, et les rendre encore plus attractifs !

Comment prendre en compte RankBrain en tant qu’auteur ?

Etant donné que RankBrain accorde un poids significatif au contexte sémantique, il n’est plus nécessaire de se focaliser sur un seul mot clé. L’utilisation de dérivés et de synonymes est au contraire bienvenue ! Il pourra en revanche être nécessaire d’approfondir en amont vos recherches pour créer des contenus à valeur ajoutée, en parfaite adéquation avec les demandes des internautes.


Articles similaires


commentaires

142173 3. mai 2016 - 14:24

Meno male, era tempo!

Les web master ont toujours une guerre de retard. Les mots-clés et description n'ont pratiquement plus d'utilité, que pour les Photos/Vidéos/Sons qui ne sont que très peu analysés (pour l'instant, mais l'analyse pixel par pixel progresse parallèlement au "l'intelligence artificielle") par les bots. 

Ceux-ci ont une analyse des données textes qui se rapproche de plus en plus de l'analyse et du mécanisme de compréhension humain.

Autrement dit, il faut arrêter avec la sacro-sainte "écriture pour le web en optimisation SEO". La véritable optimisation SEO c'est d'écrire  <font-color="red">N A T U R E L L E M EN T</font>, à l'image de la rédaction d'un pigiste qui écrit pour ses lecteurs humain dans la presse papier et non pour des enfants en bas âge (les bots de papa).

Terminer, les listes de mot-clé à rallonge, impossible à intégrer harmonieusement.

Terminer, les consignes de suroptimisation.

Sinon, déréférencement à la vitesse grand V !

Pour paraphraser un vrai génie français, j’ai cité l’ingénieur Marcel Bloch/Dassault : « Un bel avion est un avion qui vole bien », soit en langage web « un beau texte est/sera un texte bien référencé » (abstraction faite des liens entrants/sortants qui relèvent d’un autre domaine.

Naturellement, je ne prêtant pas avoir la science infuse quant au l’analyse qui précède, aussi je suis ouvert aux critique.

Livadia

Répondre

Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!