Skip to main content

Les erreurs fréquentes dans les consignes

S’il est vrai que les auteurs se dirigent en priorité vers les commandes dont les thèmes les inspirent, un thème plus difficile à aborder ne sera pour autant pas délaissé si la consigne de la commande est claire et précise. Dans le même état d’esprit, une consigne brouillon voire contradictoire rebute les auteurs. Ceux-ci ne disposent en effet que de 10 minutes pour visionner une commande et décider de la traiter ou non. Pas le temps de vous déchiffrer ! Découvrez dans cet article quelques erreurs à éviter pour que votre commande ne passe pas de main en main sans jamais être rédigée.

S’il est vrai que les auteurs se dirigent en priorité vers les commandes dont les thèmes les inspirent, un thème plus difficile à aborder ne sera pour autant pas délaissé si la consigne de la commande est claire et précise. Dans le même état d’esprit, une consigne brouillon voire contradictoire rebute les auteurs. Ceux-ci ne disposent en effet que de 10 minutes pour visionner une commande et décider de la traiter ou non. Pas le temps de vous déchiffrer ! Découvrez dans cet article quelques erreurs à éviter pour que votre commande ne passe pas de main en main sans jamais être rédigée.

Les mots-clés

Il arrive que les mots-clés ne correspondent pas au titre de la commande, qu’ils soient involontairement mal orthographiés, que les options mots vides et formes fléchies ne soient pas activées ou que certains mots-clés soient en double dans la liste. Il en résulte souvent que la commande est intraitable côté auteur. Non seulement parce qu’il est difficile de rédiger un texte sensé et agréable à lire si on doit le truffer de mots-clés longs et peu naturels, mais surtout parce que le système empêche par exemple la transmission du texte s’il ne reconnaît pas un ou plusieurs mots-clés. C’est le cas par exemple pour les mots-clés présents en double : Si vous demandez à deux reprises le mot-clé « hôtel » avec 3 occurrences pour chaque terme, le compteur va compter 6 fois pour un mot-clé et 0 pour l’autre, ce qui empêchera l’auteur de remettre son texte, puisqu’il est demandé 3 et 3.

Idem pour les mots-clés qui n’ont pas été rentrés dans le système correctement. Les mots-clés doivent être séparés par des virgules. Si vous employez des tirets ou tout autre signe, le système ne comprendra pas qu’il s’agit de mots-clés différents et l’auteur ne pourra pas rendre son texte.

Les liens

Il est judicieux d’indiquer des liens d’articles desquels l’auteur peut s’inspirer. S’il s’agit d’un document à traduire dépassant une page, vous pouvez par exemple le mettre dans Dropbox et indiquer le lien vers ce document dans le briefing plutôt que de surcharger celui-ci avec le texte source. N’oubliez pas de vérifier la validité de ces liens avant d’envoyer votre commande !

Les langues étrangères

Si vous avez besoin d’une traduction ou création de texte dans une langue autre que le français, il vous faut passer la commande sur la plateforme de la langue cible de celle-ci. Si vous souhaitez par exemple un texte en espagnol, rendez-vous sur www.textbroker.es. Un aperçu des langues couvertes par Textbroker est visible ici. Si en revanche vous souhaitez une traduction de l’allemand vers le français,  passez votre commande sur la plateforme française dans la catégorie « allemand ». Dans tous les cas, il vous faut mentionner dans la consigne qu’il s’agit bien d’un travail de traduction et préciser la langue souhaitée, afin d’éviter tout malentendu.

« J’ai besoin de cinq textes »

Ce n’est pas parce que vous rédigez un briefing général pour cinq commandes en OpenOrder que les auteurs vont voir vos cinq commandes groupées. Un auteur ne peut traiter qu’une OpenOrder à la fois, et il est peu probable qu’il ait accès à d’autres de vos commandes, car il n’est pas le seul auteur connecté sur la plateforme. En d’autres termes, des consignes telles que « Le sujet n°2 doit être en rapport avec les sujets n°1 et 3 » n’aident pas l’auteur, au contraire. Les auteurs ne communiquent pas entre eux et l’auteur n°2 n’a donc aucun moyen de savoir ce qu’ont écrit les rédacteurs des sujets 1 et 3 et n’a sans-doute même pas eu connaissance des commandes parallèles. A l’heure où il s’est connecté, dans la catégorie « Argent », il n’y avait qu’une seule commande, intitulée « Sujet n°2 », qu’il a donc choisi de traiter.

Si vous avez des remarques spécifiques à faire sur telle ou telle commande de votre lot, il est bon de préciser justement qu’il s’agit d’un lot de X commandes et que l’auteur traitant la commande Y de ce lot doit parler de ceci ou cela, mais que cette demande ne concerne pas les rédacteurs des textes W et Z.

Retrouvez d’autres conseils pour rédiger une consigne efficace dans les tutoriels précédents de l’Expert Center.


Articles similaires


Pas de commentaire disponible


Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!