Skip to main content

Comment éviter les pièges de la langue française ?

Grammaire, barbarismes, conjugaison, syntaxe : personne n’est à l’abri de ces fautes que les correcteurs automatiques et les logiciels de traitement texte ne peuvent déceler… à l’instar du rédacteur le plus aguerri !

Les fautes les plus courantes

Saviez-vous que la langue de Molière est l’une des plus complexes et comporte de nombreuses difficultés ? Grammaire, barbarismes, conjugaison, syntaxe : personne n’est à l’abri de ces fautes que les correcteurs automatiques et les logiciels de traitement texte ne peuvent déceler… à l’instar du rédacteur le plus aguerri ! Et vous, saurez-vous déjouer ces pièges ?

Les fautes les plus courantes

Voici quelques erreurs fortement ancrées dans le langage courant et rédhibitoires à l’écrit.

J’habite sur Lyon
Formulation correcte : j’habite à Lyon

Explication : la préposition « sur » est un non-sens dans ce contexte. En effet, celle-ci sert à introduire la notion de position physique supérieure.

C’est ce que je t’ai parlé
Formulation correcte : C’est ce dont je t’ai parlé

Explication : Bien qu’utilisé de moins en moins à l’oral dans ce contexte, le pronom relatif « dont » remplace « de » avant l’antécédent dans une subordonnée relative. Son usage est correct lorsque le verbe construit son complément avec la locution « de », ce qui est le cas du verbe « parler » (parler de quelque chose versus dire quelque chose).

Malgré que je sois informé
Formulation correcte : Bien que je sois informé

Explication : encore tolérée, l’expression que « malgré que » appartient au registre familier… et doit donc être évitée à l’écrit.

Les fautes complexes

Le pluriel des noms composés :

Un sourd-muet
Des sourds-muets

En règle générale, les noms composés formés d’un nom associé à un autre ayant valeur d’adjectif s’accordent au pluriel.

Un compte-goutte
Des compte-gouttes

En revanche, lorsque la structure du nom composé comprend un verbe (ici « compter »), celui-ci reste invariable.

Les pléonasmes

Son pressentiment s’est avéré vrai.

Explication : cette tournure est redondante puisque le verbe « avérer » signifie « être vrai ».

J’ai réservé à l’avance notre voyage.

Explication : le verbe réserver suffit à suggérer l’idée d’anticipation

L’accord des expressions servant à dénombrer

La plupart des invités était ravie.

Formulation correcte : La plupart des invités étaient ravis.

Explication : le verbe s’accorde toujours avec le complément de « la plupart ». En l’absence du complément, le verbe doit être – par défaut – au masculin singulier. Exemple : La plupart étaient ravis.

Vous avez fait un sans faute ? Félicitations ! Il ne vous reste plus qu’à tester votre plume en situation réelle, en commençant à rédiger des textes sur notre plateforme.


Articles similaires


Pas de commentaire disponible


Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!