Skip to main content

Les mises à jour de Google en matière de SEO : efficaces et/ou sources de confusion ?

Google étant le moteur de recherche le plus utilisé, s’assurer la meilleure visibilité possible de son site Internet sur la page de résultats de recherche de ce géant du Web s’avère extrêmement important. Les récentes annonces de mises à jour par Google ayant un impact direct en matière de SEO doivent donc être étudiées attentivement, d’autant plus qu’elles ont généré quelques incompréhensions.

De l’importance d’un environnement « mobile-friendly » aux retards des « Pingouin » et « Panda »

Fin avril 2015, Google a effectué une mise à jour de son moteur de recherche afin de permettre aux sites optimisés pour une utilisation sur mobile d’améliorer significativement leur référencement. Or les évolutions en matière de visibilité ont été mineures. Il semble que l’annonce de la mise à jour ait suffi à inciter une multitude de sites à se transformer pour devenir « mobile-friendly », aboutissant à un jeu à somme nulle. Pour les webmasters et les SEO, cette situation a en tout cas généré une réelle confusion.

Il en va de même quant à la date d’implémentation du filtre « Penguin » de nouvelle génération, capable d’agir en quasi-temps réel. Initialement prévue au dernier trimestre 2015, les référenceurs ont été informés en fin d’année qu’ils devraient « probablement » attendre janvier 2016 … et aux dernières nouvelles, « Penguin » sera déployé « quand il sera prêt »!

Enfin, Google avait fait savoir, en 2013, que son fameux algorithme « Panda » allait désormais être intégré au niveau de l’indexation des pages, supprimant de facto la nécessité d’opérer de nouvelles mises à jour … or « Panda » a pourtant subi plusieurs opérations de ce type. De plus, les experts se perdent encore en conjecture sur son mode de fonctionnement (en temps réel ou non, par exemple).

Entre mises à jour à l’utilité discutable et celles dont personne n’a été informé

Lorsque Google s’apprête à modifier son algorithme de classement, il s’agit d’un événement à ne pas prendre à la légère, et le géant américain du Web ne se prive pas d’effets d’annonce soulignant leur très haut degré d’importance.

Néanmoins, lorsqu’on se souvient des mises à jour Hummingbird (en 2013) ou RankBrain (en 2015), le constat apparait accablant ; elles avaient en effet été mises en oeuvre sans qu’aucun expert ni système conçu pour suivre l’algorithme de référencement n’ait vu la moindre différence … En réalité, Hummingbird a inauguré un fonctionnement en graph, tandis que Rank Brain a vu l’intégration de l’intelligence artificielle. Pour autant, dans la mesure où seules les requêtes de longue traîne ont été impactées, ces mises à jour sont logiquement passées inaperçues.

Inversement, à plusieurs reprises, les pages de résultats ont connu de sérieuses variations, témoignant de mises à jour dont Google n’a pourtant pas jugé utile de prévenir les référenceurs. Cette attitude laisse perplexe les experts, car il est même arrivé que Google affirme n’avoir effectué aucune modification, avant de se dédire quelques jours plus tard devant l’afflux des complaintes.

Les deux dernières annonces en date

Il y a quelques jours, Google a fait part d’une mise à jour de ses consignes d’ordre général, avec deux points majeurs. Tout d’abord, le moteur de recherche incite les webmasters à « sécuriser les connexions de [leur] site à l’aide du protocole HTTPS ». Cette évolution s’explique sans doute – au moins en partie – par le fait que le navigateur Chrome avertira très prochainement les internautes si une page n’utilise pas cette sécurité.

De plus, Google revient à la charge concernant le « mobile-friendly », en demandant à ce que les sites soient adaptables suivant qu’ils sont consultés par ordinateur, tablette ou smartphone – le responsive design étant donc appelé à jouer un rôle plus important que jamais. Au final, comme on le voit, en dépit d’une communication parfois inadaptée, Google continue d’actualiser son algorithme de classement, et rester au contact de ces mises à jour, pour difficile que ce soit, reste un impératif.


Articles similaires


commentaires

61759 23. juin 2016 - 13:13

C'est très juste. Le bon exemple de mises à jour non-officielles et qui ont pourtant bouleversées lourdement le classement de nombreux site, c'est Google Phantom.

Répondre

Le cocon sémantique permet d'améliorer votre SEO | Textbroker Blog 6. octobre 2017 - 17:39

[…] mises à jour de Google sont de plus en plus fréquentes et variées. Par conséquent, pour améliorer la visibilité de […]

Répondre

Une question ou un commentaire sur cet article ? N'hésitez pas à nous en faire part !

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs nécessaires sont indiqués *

*
*

Managed-Service

Vous souhaitez déléguer la gestion de vos projets de textes et recevoir des textes de qualité ? Vous voulez bénéficier de prestations supplémentaires telles que l’optimisation de vos textes selon la formule WDF*IDF ou la gestion de votre blog ? Découvrez notre Managed-Service et bénéficiez de notre solution de confort « 100 % prise en charge ».

Demander une offre non contractuelle

Self-Service

Vous avez besoin de textes ? Le Self-Service vous permet de commander vous-même les textes souhaités, de manière simple et rapide, tout en bénéficiant des meilleures conditions.

S’inscrire gratuitement!

Auteurs

Des milliers d’auteurs dans le monde entier font confiance au n° 1 des plateformes de rédaction en ligne pour gagner de l’argent en écrivant. Décidez vous-même quand, où et quoi écrire et gagnez de l’argent pour chaque mot écrit !

S’inscrire gratuitement!